ALGAY Michel

Michel Algay dans les années 2000

Le producteur de spectacles français Michel ALGAY naît le 5 février 1951 à Lyon. A 18 ans, Michel décroche l’opportunité de devenir stagiaire caméraman à l’ORTF (Office de Radiodiffusion et de Télévision Français) de sa ville natale. Il réalise alors aussi des photos pour le journal « Le Progrès » et pour différents autres supports comme « Lyon Poche » ou « Hebdo Lyon ». Il commence alors à côtoyer le milieu artistique et organise ses premiers concerts. Mais il devient vraiment producteur de spectacles lorsqu’il décide de mettre sur pied l’une des premières tournées de Serge Lama en 1972. Le 11 février 1973, c’est lui qui permet à Serge Lama de se produire à l’Olympia de Paris le jour de ses 30 ans, avec Maxime Le Forestier en lever de rideau.
.

.
La même année, il s’occupe des plannings de concerts pour Léo Ferré mais aussi pour Claude Nougaro, Jacques Higelin et Serge Reggiani. Michel Algay diversifie ensuite ses activités en se consacrant à la publicité pour le cinéma, des pièces de théâtre et des spectacles de danse. En 1978, il crée le festival des Nuits de Fourvière à Lyon. Puis, au milieu des années 1980, l’homme produit des grands spectacles conceptuels comme des tournées du Cirque de Pékin, les Choeurs de l’Armée Rouge et les Valses de Vienne. A cette époque, il est de ceux qui participent à un débat télévisé très houleux sur la chanson française au cours de l’émission « Droit de réponse » de Michel Polac sur la chaîne privée française TF1. Vous pouvez visionner cette émission ci-dessous. Michel Algay y intervient après 1h06 de débat et il y est entouré de Juliette Gréco, Daniel Guichard et Hervé Cristiani entre autres.
.

.
Après avoir convaincu le célèbre chorégraphe Maurice Béjart de produire sa troupe dans les Zénith de France, Michel Algay met sur pied des spectacles-exhibitions de patinage avec les Duchesnay et Philippe Candeloro entre autres. A la fin des années 1990, il s’occupe de nombreux artistes: Ivan Rebroff, Annie Cordy, Pascal Sevran, Michèle Torr, Demis Roussos, le Golden Gate Quartet, Pascal Brunner, Patrick Sébastien, Daniel Guichard, Georges Chelon, Lény Escudéro, Claude Barzotti, Richard Anthony ou encore Frank Michaël. En 2006, Michel Algay crée le concept des concerts « Age tendre et tête de bois » qui permettent au public de retrouver, sur scène et dans de grandes salles, les idoles des années 1960 et 1970. Pendant dix ans, des artistes comme Dave, Hervé Vilard, Sheila, Marie Myriam, Julie Pietri, les Surfs, Pierre Charby, Michel Orso et plein d’autres vont se succéder pour y interpréter leurs plus grands succès en l’espace de dix à quinze minutes chacun. La tournée attire près de 500.000 spectateurs par an et est présentée, selon les éditions, par des personnalités diverses comme Denise Fabre, Christian Morin, Didier Gustin, Julien Lepers, Sophie Darel, Pierre Douglas, etc.. Chaque artiste y preste en direct et y est accompagné par d’excellents musiciens dirigés par Guy Mattéoni.
.

.
Au terme de la huitième saison du spectacle, Michel Algay décide d’abandonner le concept pour un autre annoncé plus « porteur »: « Sacrée Soirée » qu’il présente pour la première fois le 2 novembre 2013 à Châlon-sur-Saône. Le célèbre animateur français Jean-Pierre Foucault officie alors à la présentation de ce spectacle basé sur l’émission télévisée phare qu’il a animée durant sept ans, de 1987 à 1994, sur TF1. Les artistes annoncés ont pour nom Hugues Aufray, Guy Marchand, Marcel Amont, Enzo Enzo, Nicole Croisille, Plastic Bertrand, Marie-Paule Belle, La Compagnie Créole ou encore Umberto Tozzi.
.

.
Quelques mois plus tard, suite à l’arrêt de ce nouveau projet, Michel Algay lance le show « Rendez-vous avec les stars » présenté par Patrick Sabatier en 2014. Les vedettes participantes se nomment Hugues Aufray, Petula Clark, Philippe Lavil, Plastic Bertrand, etc. Mais cette tournée-là n’obtient pas le succès espéré et des soucis financiers obligent le producteur à déposer le bilan. Le 1er juin 2015, on apprend que sa société est déclarée en faillite suite à une dette de trois millions d’euros envers la SACEM, la société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique français. A la rentrée 2015, la 10e édition de la tournée nostalgique « Age tendre et tête de bois » est finalement remise sur pied par un nouveau producteur qui a pour nom Christophe Dechavanne. Michel Algay disparaît alors de la vie publique et, le 31 mars 2022, son ami chanteur Christian Delagrange annonce sur sa page Facebook que le producteur est décédé. C’est une crise cardiaque qui a emporté Michel Algay à l’âge de 71 ans.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 NOVEMBRE

En 2013

6 novembre 1961 : Naissance, à Chalon-sur-Saône, du chanteur et acteur français Florent PAGNY. Fils de Bourguignons, Florent grandit d’abord dans sa région natale avant de passer son adolescence en Haute-Savoie. C’est là qu’il commence à chanter dans les cafés et sur les podiums alors qu’il a à peine treize ans. Il s’inscrit aussi à divers crochets radiophoniques et y interprète les chansons que sa mère écoute souvent: du Luis Mariano mais aussi du Michel Sardou et du Gérard Lenorman. En 1977, ses parents l’autorisent à abandonner l’école et il part pour Paris où il s’inscrit au conservatoire de Levallois-Perret. Alors qu’il preste divers petits boulots pour vivre, il fréquente les cours de comédie pendant trois ans. Barman dans le quartier des Halles, Florent se fait remarquer par le chasseur de talents Dominique Besnehard qui lui décroche des petits rôles dans les films « La balance », « L’as des as », « Fort Saganne » ou encore « Inspecteur la Bavure ». Au hasard des rencontres, il fait la connaissance de Gérard Louvin qui, alorsproducteur de l’émission télévisée française « Sacrée Soirée » sur TF1, cherche aussi des jeunes talents à lancer dans la chanson. Il écrit alors une chanson réquisitoire contre la drogue qui a pour titre « N’importe quoi ». Le disque est immédiatement un grand succès qui atteint, en France, les cimes du top 50.
.

.
Ne voulant pas laisser retomber le soufflé, Florent enregistre plusieurs 45 tours d’affilée qui se vendent tous fort bien: « Laissez-nous respirer » (1988) et la reprise du célèbre « Comme d’habitude » de Claude François en 1989. Un an plus tard sort le premier album de l’artiste qui a pour titre « Merci ». Il est récompensé par un disque d’or. A ce moment, la liaison de Florent avec Vanessa Paradis fait couler beaucoup trop d’encre à son goût et il décide de régler ses comptes avec une certaine presse dans la chanson « Presse qui roule ». Cette dernière n’est pas appréciée à sa juste valeur par la presse écrite (tiens donc) et le public qui ne retrouve pas trop le Pagny auquel il était (déjà) habitué. Son deuxième album, « Réaliste » qui sort en 1992, n’est pas un succès. En 1993, Florent Pagny rejoint la troupe des Enfoirés. Un an plus tard, Jean-Jacques Goldman lui donne le coup de pouce qui le remet en selle. Sous le pseudonyme de Sam Brewski, Goldman lui écrit trois chansons pour son futur album « Rester vrai » dont « Si tu veux m’essayer » qui est un énorme « tube ».
.

.
Par la suite, le titre « Bienvenue chez moi » et les reprises de « Caruso » ou « Oh happy day » lui rendent la popularité qu’il a un peu perdue. Avec deux concerts prévus dans les salles parisiennes de Bercy et du Zénith, la tournée de 1996 est un triomphe. A partir de ce moment, Pagny se concentre sur son travail d’interprète et délaisse l’écriture. En 1997, avec des compositeurs comme Jean-Jacques Goldman ou Pascal Obispo, il sort un nouvel album dont la chanson « Savoir aimer » reste l’un des plus grands succès de sa carrière. En février 1998, il obtient la Victoire de la musique de l’artiste interprète masculin de l’année. Un an plus tard, assumant un peu plus encore son nouveau statut d’interprète, Florent Pagny enregistre un double album intitulé « ReCréation » où il reprend avec des arrangements technos un nombre impressionnant de standards de la chanson et du rock francophones. La décennie 2000 est celle de la variété pour l’artiste qui multiplie les genres musicaux différents à chaque album qu’il commercialise.
.

.
Après le grand succès de « Ma liberté de penser » (2003) où il évoque avec humour certains démêlés fiscaux, il enregistre de nombreux duos, fait un détour du côté du bel canto (« Baryton »), reprend les grands succès de Jacques Brel et sort un opus en espagnol (« C’est comme ça ») en 2009. Et toutes ces expériences sont à chaque fois marquées par le sceau de la popularité. L’année de ses 50 ans, Florent Pagny fête l’événement sur la route au cours d’une tournée acoustique où il parcourt la France, la Belgique et la Suisse en interprétant ses grands succès et les chansons incontournables du répertoire francophone. A partir de 2012, le chanteur est coach de la version française de l’émission télé « The Voice » sur TF1 aux côtés de Garou, Jenifer et Louis Bertignac. La même année, il enregistre un nouvel album hispanique: « Gracias a la vida ». Le 4 novembre 2013, il commercialise l’opus suivant qui est celui d’un quinquagénaire, « Vieillir avec toi », annoncé par le single « Les murs porteurs ». Deux ans plus tard, c’est à nouveau la langue espagnole qui lui permet d’enregistrer un nouveau disque (« Habana ») avec la complicité du talentueux chanteur cubain que Florent apprécie beaucoup: Raul Paz. Et puis, fin 2017, Pagny revient à la langue française avec l’album intitulé « Le Présent d’abord ». En mars 2018, l’album « Tout simplement » permet à l’artiste de rendre hommage aux chansons françaises qu’il apprécie en les enregistrant dans une version piano-voix. Puis, en juin 2019, « Aime la vie » est le 19e album studio de Florent Pagny a être commercialisé en 32 ans de carrière.
.

.
En mars 2020, alors que la pandémie du coronavirus covid-19 bat son plein en France et qu’elle impose le confinement, Florent Pagny se trouve bloqué dans la maison d’amis à Miami en Floride. C’est à partir de là qu’il collabore à distance avec Marc Lavoine et Pascal Obispo pour réaliser le titre « Pour les gens du secours » dont tous les bénéfices engendrés par la vente, physique ou virtuelle, sont versés à la Fédération Hospitalière de France et à la Fondation des Hôpitaux de France. Il est à noter toutefois que cette chanson n’a pas fait l’unanimité qu’elle aurait pu revendiquer : le texte, un peu niais et légèrement bâclé, de Marc Lavoine ne semble pas avoir convaincu tous ceux qu’il était censé encenser. Sur les réseaux sociaux, de nombreux membres du personnel soignant se sont plaints du peu d’empathie que ces trois chanteurs avaient montré envers eux lorsqu’ils revendiquaient leurs droits quelques mois plus tôt. Quand leurs conditions de travail faisaient craindre le pire en cas de problème sanitaire d’importance…
.

.
En mai 2021, Florent Pagny profite de son statut de coach dans le programme télé de la chaîne privée française TF1, « The Voice, la plus belle voix » pour présenter un nouveau titre réalisé par Gioacchino Maurici : « L’instinct ». La chanson est la première à être dévoilée parmi celles d’un nouvel album qui est commercialisé à l’automne et qui est intitulé « L’avenir ».
.

.
Malheureusement, l’avenir de Florent Pagny s’assombrit quelque peu lorsqu’il apprend, en janvier 2022, qu’il est atteint d’un cancer du poumon. Dans une vidéo publiée sur Instagram, il confie à ses admirateurs que la tumeur est inopérable et qu’il va devoir suivre un traitement de chimiothérapie qui l’oblige, lui et son épouse, à se placer en « mode guerrier » (sic) pour vaincre la maladie. Les enregistrements de la saison de ‘The Voice France » sont juste terminés et pourront être diffusés comme prévu la chaîne de télé privée française TF1. Mais la série de concerts placés dans le cadre de « La tournée des 60 ans » est reportée.

.
**********
.
6 novembre 2001 : sortie commerciale de l’album « Comme un accord » de Jean-Louis AUBERT dont le premier titre envoyé aux médias est « Alter ego ». Produit par Renaud Létang, ce cinquième album de l’artiste est l’occasion pour lui de se donner une raison d’aimer encore et de rire de ses propres déroutes. « Comme un accord » est l’album tendre et passionné d’un enfant du rock français.
.
**********
.
6 novembre 2003 : La 17e édition du festival « Coup de Coeur Francophone », à Montréal (Québec, Canada), se tient jusqu’au 16 novembre. Parmi les artistes à l’affiche, on peut citer, notamment, Fred PELLERIN (Qc), Yann PERREAU (Qc), Jeanne CHERHAL (F), Pierre LAPOINTE (Qc), SANSEVERINO (F), Nathalie RENAULT (Qc), Thierry ROMANENS (CH), SARCLO (CH), BORI (F), Joël FAVREAU (F), STTELLLA (B), Marie-Claire SEGUIN (Qc), MES SOULIERS SONT ROUGES (F), Daniel HELIN (B), Luck MERVIL (Qc), CORNEILLE (Qc), Jérôme MINIERE (F) et Amélie VEILLE (Qc).
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,