SALVADOR Henri

Le chanteur compositeur et guitariste français Henri SALVADOR. naît à Cayenne en Guyane le 18 juillet 1917. Il débarque en France, au Havre, à l’âge de douze ans. Très vite, bon musicien, il joue de la guitare dans des orchestres de jazz français comme celui de Ray Ventura. Sa carrière commence donc dans les années 1930 mais il faut attendre 1948 pour qu’il devienne populaire en tant que chanteur. Dans des registres allant de la tendresse à l’humour, ses succès sont devenus des incontournables de la chanson française: Syracuse », « Maladie d’amour », « Zorro est arrivé », « Count Basie », « Faut rigoler », « Le lion est mort ce soir », « Blouse du dentiste », « Le travail c’est la santé », « Minnie petite souris », « J’étais une bonne chanson », « C’est pas la joie » ou encore « Le Loup, la biche et le chevalier » (« Une chanson douce »). Ce dernier titre est visible dans la vidéo ci-dessous qui en propose une version particulière : Henri Salvador y est effectivement accompagné par les Soeurs Kessler au cours d’une émission de la télévision italienne en 1961. Mais ce qui est troublant, c’est que le titre du programme est « Giardino d’inverno », ce qui, en italien, veut dire « Jardin d’hiver ».
.

.

.
En 1949, il obtient le grand prix du disque de l’Académie Charles-Cros, et passe à l’ABC dans la revue de Mistinguett « Paris s’amuse ». En 1956, sous le pseudonyme d’Henry Cording, il est l’un des premiers à interpréter des airs de rock’n’roll en français qui sont, en fait, des parodies signées par Boris Vian.
.

.
Dans les années 1960, sa carrière va évoluer avec l’apparition dans les foyers de la télévision et des émissions de variétés. Maritie et Gilbert Carpentier vont mettre en scène ses chansons les plus drôles comme « Juanita Banana » en 1965.
.

.
Et la consécration suprême vient avec la création de son propre show télévisé: « Salves d’or » en 1968 et 1969.
.

.
Les années 1970 sont encore jalonnées de succès pour Henri Salvador. Il y a « Ah c’qu’on est bien quand on est dans son bain » ou encore quelques reprises comme « Mais non mais non », « J’aime tes genoux » (« Shame shame shame » de Shirley & Co en 1975) ou « Tiens te voilà » (« A melody you never will forget » de Hurricane Smith en 1977).
.

.
En 1979, il est le conteur d' »Emilie Jolie » écrit par Philippe Chatel et il y interprète aussi trois chansons. Il n’y aura pas de version sur disque de ce conte musical pour jeune public mais une émission spéciale sera réalisée pour la télévision française par Jean-Christophe Averty.
.

.
Ce n’est pas la première fois qu’Henri Salvador enregistre des chansons pour le jeune public. Dans les années 1960, il chante ainsi la plupart des airs connus des dessins animés de Walt Disney. Dans les décennies 1980 et 1990, à part la chanson d’origine mauricienne « Ami-oh » (en 1982), le succès de l’artiste s’estompe mais il continue à enregistrer des albums qui ne se vendent pas.
.

.
Toutefois, en 2000, Keren Ann et Benjamin Biolay lui signent des chansons pour un retour triomphal. Le tube « Jardin d’hiver » est extrait de l’album « Chambre avec vue » qui cartonne dans les ventes et amasse les récompenses.
.

.
Sa carrière est véritablement relancée alors qu’il a plus de 80 ans et les albums suivants marcheront encore très bien sans toutefois atteindre le résultat de « Chambre avec vue ». Son dernier album, intitulé « Révérence », est commercialisé en 2006. Et, le 21 décembre 2007, il donne un ultime spectacle au Palais des Congrès de Paris. Henri Salvador meurt le 13 février 2008 d’une rupture d’anévrisme.
.

.
Il est inhumé au cimetière parisien du Père Lachaise le 16 février 2008.
.

.
En 2012, le 18 juin, sort un album posthume avec des titres inédits datant de 1999 finalisés par Benjamin Biolay: « Tant de temps ».
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

18 JUIN

Pour tout savoir sur les éphémérides de ce jour CLIQUEZ ICI

.

.

.

 

Tags: , , , , , , , , , ,

18 JUIN

L’affiche du film « Le bal des actrices »

18 juin 1973 : Naissance, à Paris, de l’actrice française et chanteuse occasionnelle Julie DEPARDIEU. Fille des acteurs Gérard Depardieu et Élisabeth Guignot, elle suit des études de philosophie tout en s’intéressant au cinéma. A partir de 1994, elle va être à l’affiche de nombreux films au grand comme au petit écran. Elle porte également un grand intérêt à la musique et à la chanson. Avec le chanteur Philippe Katerine, elle a eu deux garçons nés en 2011 et 2012. Elle a interprété la chanson « Adieu Camille » en duo avec Marc Lavoine en 2007.

Et, deux ans plus tard, elle a chanté un extrait de la bande originale du film « Le bal des actrices » composé par Pauline Croze: « Dans les films ». A la fin de l’année 2013, Julie est présente dans différentes émissions de radio et de télévision françaises pour y faire la promotion d’un album de chansons que son frère Guillaume avait enregistrées avant de décéder en octobre 2008. Depuis cette date en effet, elle avait repris la production et finalisé les diverses prises de son ainsi que le mixage de cet opus posthume.
.
**********
.

Pochette du duo de Marie Gillain avec Cali : « Je me sens belle » en 2008

18 juin 1975 : Naissance, à Rocourt (Liège), de l’actrice belge et chanteuse occasionnelle Marie GILLAIN. Alors qu’elle songe à faire du théâtre, elle passe un casting pour le film « L’Amant » de Jean-Jacques Annaud. Elle a alors quatorze ans et n’est pas retenue. Mais ce n’est qu’un échec très passager puisque, un an plus tard, les auditions pour le film « Mon père ce héros » lui procurent le premier rôle aux côtés de Gérard Depardieu. Sa carrière semble désormais tracée et elle va ensuite alterner les films à succès avec des oeuvres résultant de choix plus personnels. En 1995, elle tente l’expérience du théâtre et joue dans « Le journal d’Anne Frank ». En 2005, c’est le chanteur Martin Rappeneau, fils du réalisateur Jean-Pierre Rappeneau, qui lui propose d’enregistrer un duo avec lui: « Les figures imposées ».

Puis, en 2008, grâce à Cali, elle interprète quelques chansons de la bande originale du film « Magique ». S’il s’agit d’une première véritable expérience de chanteuse pour Marie Gillain, c’est aussi une première pour Cali en tant qu’acteur.
.
**********
.
18 juin 2009 : la cérémonie de remise des Octaves de la Musique, qui récompense les artistes francophones de Belgique, a lieu à Soignies au Centre Culturel. Dans la catégorie chanson française, les chanteurs et groupes sélectionnés sont Balimurphy, Jacques Duvall, Veence Hanao, Vincent Liben et Saule. Et le vainqueur de cette catégorie est Vincent Liben. L’artiste de l’année est Saule dont le dernier album en date, « Western », est sorti en janvier. L’album de l’année récompensé est celui de Veence Hanao. Et le spectacle de l’année primé est celui de Balimurphy. Enfin l’Octave d’honneur, récompensant un artiste pour sa carrière, est attribué à Maurane. Pour la première fois, cette soirée est retransmise en direct sur toutes les télévisions locales de Wallonie et de Bruxelles.

 

.
.
.

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,