10 MAI

Jean-Claude dans les années 1960

10 mai 1934 : Naissance, à Fumay dans les Ardennes françaises, de l’animateur de radio et de télévision belge Jean-Claude MENESSIER. Pour en savoir plus sur sa vie, sa carrière artistique et son parcours professionnel, veuillez CLIQUER ICI.
.
.
.
.
**********
.
.
.
.

La pochette du premier album de Doc Gynéco

10 mai 1974 : Naissance, à Clichy, de l’auteur-compositeur-interprète et producteur français de rap DOC GYNECO sous le vrai nom de Bruno Beausir. Ses parents sont guadeloupéens et il passe sa jeunesse à Paris près de la Porte de la Chapelle. Adolescent, il fait la connaissance de jeunes musiciens comme Stomy Bugsy et Passi. Il fréquente alors les jeunes de Sarcelles et les fondateurs du groupe de rap « Ministère A.M.E.R. ». Il finit d’ailleurs par figurer à leur côté sur le titre « Autopsie » en 1994. Lors de l’un des enregistrements du groupe, il profite du studio pour y confectionner des maquettes de chansons qu’il envoie à plusieurs maisons de disques. Virgin y prête attention et lui propose de signer un contrat. C’est en 1996 que son premier album est commercialisé sous le titre « Première consultation » et sous le pseudonyme de Doc Gynéco. La plupart des chansons sont enregistrées à Los Angeles avec quelques pointures de la musique. L’album est une véritable révélation et récolte un gros succès commercial: un million de copies en sont vendues. Parmi les titres les plus diffusés, il y a « Viens voir le docteur », « Passement de jambes » et « Né ici ».
.

.
En 1997, Doc Gynéco est nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie « Révélation ». L’année suivante, Bruno Beausir produit une compilation intitulée « Liaisons dangereuses » où sont présents de nombreux artistes de rap encore méconnus. Et c’est finalement cinq ans après son premier opus que sort le second qui a pour nom « Quality Street ». Enregistré à Londres, la galette numérique se veut plus intimiste et de tendance plus « variété ». Parmi les invités présents sur le disque, il y a d’ailleurs Laurent Voulzy ou Chiara Mastroianni. Commercialement, l’album est un échec. Un moment chroniqueur pour une émission de la télévision française (« On ne peut pas plaire à tout le monde » de Marc-Olivier Fogiel sur France 3), il reprend le chemin des studios pour réaliser l’album « Solitaire » qui sort en 2002 avec la complicité de Mathieu Chédid et de Stomy Bugsy entre autres. Doc Gynéco renoue avec le succès grâce à ce disque qui est récompensé, en 2003, de la Victoire du meilleur album rap/hip hop de l’année. Cette année-là, il fait ses premiers pas de comédien au cinéma dans le film français « Gomez & Tavarès ». Il compose aussi la musique du film « Taxi 3 » de Luc Besson qu’enregistrent notamment Corneille et Pharrell Williams. Toujours en 2003, une compilation intitulée « Menu Best of » reprend tous ses grands succès et trois chansons inédites. En 2004, la maison de disques Virgin lui rend son contrat. Deux ans plus tard, il enregistre, avec ses amis du Ministère A.M.E.R., la chanson « Le temps passe » qui figure sur le nouvel album de Johnny Hallyday « Ma vérité ». En 2007, il soutient la campagne présidentielle française de Nicolas Sarkozy et ses propos sont contestés par ses anciens amis Stomy Bugsy et Passi. A la fin de l’année suivante, Doc Gynéco sort l’album « Peace Maker » dont le réalisateur nommé Mosey est, en fait, Pierre Sarkozy, le fils du président de la république française. On y trouve une reprise du titre de Johnny Hallyday interprétée avec son créateur, « Je suis né dans la rue », ainsi qu’une autre chanson, « Céleste », dédiée à la femme politique française socialiste Ségolène Royal en réponse à un discours où cette dernière avait déclaré: « Doc Gynéco n’est pas André Malraux ». Près de 2.000 exemplaires seulement se vendent de cet album. En 2010, Bruno Beausir explique à la radio « Europe 1 » s’être inscrit au Pôle emploi car il a « besoin d’argent comme tout le monde ». Depuis 2011, la rumeur de la sortie d’un nouvel album de l’artiste va bon train mais rien ne semble se concrétiser. Toutefois, pour le 20e anniversaire de la sortie de son premier album « Première consultation », le Doc annonce deux concerts à l’Olympia de Paris les 25 et 26 mai 2016. Des spectacles pour lesquels les réservations affichent rapidement complet. Et qui semblent réellement motiver l’artiste à travailler sur un véritable nouvel album. Ce disque arrive finalement en 2018 et a pour titre « 1000 % ».
.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

13 MARS

René-Louis Lafforgue en 1959

René-Louis Lafforgue en 1959

13 mars 1928 : Naissance, à San-Sébastian (Espagne), de l’acteur, auteur, compositeur et chanteur français d’origine espagnole René-Louis LAFFORGUE. Pour connaître une brève biographie de cet artiste, veuillez CLIQUER ICI.
.
.
.
.
**********
.
.
.
.

Stéphanie Blanchoud

13 mars 2004 : La finale du concours pour jeunes talents « Musique à la Française » se déroule à la Maison des Musiques de Bruxelles (B). En voici les lauréats:
Stéphanie BLANCHOUD, Prix du Ministre des Arts et des Lettres et de l’Audiovisuel + Prix du Botanique + Prix Francofolies de Spa
SUPER SANS PLOMB, Prix du Ministre de la Culture + Prix Conseil de la Musique + Prix FNAC
ETE 67 (dont la vidéo de présentation en 2004 se trouve ci-dessous), Prix Yamaha + Prix Think’n’Talk + Prix Rallye Chantons Français
SERIAL CHILLER, Prix Conseil de la Musique + Prix des Jeunesses Musicales
D. MAJIRIA, Prix du Botanique
BUBBLEGUM SOUND, Prix Francofolies de Spa + Prix Eu’ritmix
ACTA, Prix Rallye Chantons Français.

.
**********
.

Jean Ferrat dans les années 1970 - Photo (c) Alain Marouani

Jean Ferrat dans les années 1970 – Photo (c) Alain Marouani

13 mars 2010 : Décès, à Aubenas, de l’auteur, compositeur et interprète français Jean FERRAT des suites d’un cancer à l’âge de 79 ans. Pour en savoir plus sur sa vie et connaître sa biographie, veuillez CLIQUER ICI.
.
.
.
.
**********
.
.
.
.

13 mars 2010 : Le festival « Mars en chansons » qui se tient à Charleroi, en Belgique, consacre un week-end aux jeunes artistes avec l’opération « Belgik découvertes ». Parmi les invités, il y a Monsieur Dupont, Guillaume Ledent, Gaëtan Vassart et Alix Léone qui, cette même année, se retrouve aux Rencontres d’Astaffort.
.

.
Toujours dans le cadre de « Mars en Chansons », un « mini-festival » se déroule à l’Eden de Charleroi avec du rock, du hip-hop, du ska et du rap. A l’affiche: Baloji, Skarbone 14, Dope Skwad feat. Tar One, Scylla, Larko et Atomique DeLuxe. En outre, le festival propose un cycle spécial avec des artistes belges issus du disque de chansons et de contes: « Des plumes et des voix… pour réchauffer les maux ». Un disque dont le thème traite des questions de santé et publié par la Médiathèque de la Communauté française de Belgique. Bien sûr, le festival continue à défendre la nouvelle scène chanson des quatre coins de la francophonie. Il accueille de superbes découvertes comme les Français Carmen Maria Vega, Alexis HK ou Katerin Wald’teufel, la Suissesse Christine Zufferey, les Québécoises Ariane Moffatt et Fabiola Toupin. « Mars en chansons » permet aussi de retrouver certains artistes peu fréquents sur les scènes belges: Thierry Romanens, Les Blaireaux ou Xavier Lacouture. Enfin, le festival s’articule cette année autour d’un auteur phare de la chanson française: Claude Nougaro. Un artiste hors du commun qui aurait fêté ses 80 ans en 2009 et dont les dessins sont visibles au cours d’une exposition exceptionnelle intitulée « Et me voici ».
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,