11 JANVIER

11 janvier 1923 : Naissance, à Paray-le-Monial, de la comédienne et fantaisiste française Jacqueline MAILLAN. Pour connaître quelques-unes de ses expériences musicales dans le domaine de la chanson francophone, veuillez CLIQUER ICI.
.
.
.
.
**********
.
.
.
.

Lou Deprijck en 1983

11 janvier 1946 : Naissance, à Lessines, du producteur, compositeur et chanteur belge Lou DEPRIJCK dont les véritables prénoms sont Francis Jean. Avec un père flamand et une mère wallonne, le petit Francis se sent totalement belge. Ses parents tiennent alors un restaurant sur la grand-place de Lessines où il passe son enfance et son adolescence. Il se passionne très vite pour la musique qu’il va pratiquer en amateur dès qu’il trouve un emploi de fonctionnaire à la RTT, la Régie des Télégraphes et des Téléphones à Bruxelles à la fin des années 1960. Homme de contact, il ne tarde pas à faire beaucoup de rencontres dans le milieu musical de la capitale belge. Parmi ses fréquentations, il y a celles d’Ivan Lacomblez (alias « Pipou ») et de Sylvain Van Holmen qui vient de connaître la gloire internationale avec le « tube » « Daydream » du groupe Wallace Collection dont il fait partie. Avec ces deux compères musiciens, Francis, qui change son prénom en Lou, fonde en 1970 le groupe Two Man Sound qui a pour but de proposer de la musique festive tropicale en grande partie basé sur des influences brésiliennes. En 1973, le disque « Vini Vini » se vend bien en Belgique mais c’est sans commune mesure avec le succès mondial de « Charlie Brown » en 1975. Dans la foulée, le trio livrera encore, en français, une version disco du classique « Frou-Frou » (1976) et d’autres titres comme « Danser » et « Brigitte Bardot » (1982). Entretemps, Lou Deprijck se découvre un talent de producteur et décide de « lancer » un jeune chanteur bruxellois issu du milieu punk : Plastic Bertrand va vendre des millions d’exemplaires de « Ca plane pour moi » dans le monde entier, y compris aux Etats-Unis, en 1977. Une polémique existe depuis cette époque sur le fait que ce soit Lou Deprijck qui ait enregistré cette chanson avant d’être obligé de trouver un interprète pour défendre le titre en télévision. Et si notre artiste poursuit encore l’aventure de la production avec Héléna Lemkovitch (en 1982), Dominique Deloof (en 1983) et Viktor Lazlo (en 1985), il ne délaisse pas les Two Man Sound mais se lance aussi dans une carrière « presque » solo avec le concept de Lou & the Hollywood Bananas. Entouré de deux jolies danseuses-choristes, il enchaîne les « tubes » : « Kingston Kingston » en 1978, « Pas peur du loup » en 1981, « Les petites rues de Singapour » en 1982 et « Casanova » en 1983.
.

.
En 1984, Lou rencontre l’auteur Boris Bergman avec qui il sympathise au point de former avec lui, le temps d’un album intitulé « Collures » porté par la chanson « Hold-up sentimental », un duo nommé « Bergman & Vanhouten ». Son amitié avec le parolier va aussi déboucher sur des collaborations avec les artistes que Lou produit comme Viktor Lazlo pour « Canoë rose » en 1985. La même année, Lou Deprijck accompagne Boris Bergman sur le tournage du film « Blessure » de Michel Gérard où il joue aux côtés d’un jeune débutant nommé Florent Pagny. Ce dernier et Lou entretiennent toujours des relations d’amitié depuis ce moment. En 1985 toujours, il signe et interprète la musique du générique de la série télé d’animation « Téléchat » de Roland Topor. Dans les années 1990, l’artiste continue d’enregistrer des disques avec les Hollywood Bananas qui changent au fil des occupations des unes et des autres. En 1998, il participe à une action de solidarité belge pour les sans abri qui a pour nom « Opération Thermos » et qui réunit une quarantaine d’artistes locaux dont Alec Mansion, Toots Thielemans, Muriel Dacq, les Frères Taloche, Morgane, Jeff Bodart, Nathalie Paque, Christian Vidal, Jean-Luc Fonck, Benny B ou Daddy K. A ce moment et jusqu’au début des années 2010, Lou Deprijck réside une grande partie de l’année en Thaïlande où il chante régulièrement dans des clubs et où il aime pratiquer la pêche au gros. Dès qu’il le peut, il rentre en Belgique, chez lui à Wannebecq (Lessines), où il est un fervent supporter du club de balle pelote de Wélar pour lequel il a d’ailleurs écrit une chanson. En 2012, sur le conseil du champion cycliste Claudy Criquielion devenu échevin des sports à Lessines, Lou Deprijck se lance dans la politique locale et devient conseiller communal MR (Mouvement Réformateur, libéral de centre-droit) jusqu’en mai 2021.
.
.
.
.
**********
.
.
.
.

Alana Filippi

11 janvier 2020 : Décès, au Coudray, de la parolière et chanteuse française Alana FILIPPI à l’âge de 59 ans. Pour en savoir plus sur le parcours artistique de cette personnalité, veuillez CLIQUER ICI.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 MARS

En 1992

8 mars 1992 : Finale belge de la sélection pour le concours Eurovision de la Chanson au studio 6 de la RTBF, Radio Télévision Belge Francophone, à Bruxelles. La soirée est présentée par Thierry Luthers et les artistes présents ont pour nom : CAROLE (« Autour du monde »), Anne COSTER (« Elie »), Jean-Louis (Constant) DAULNE (« Swinguez-vous la vie »), Les MALHEURS DE SOPHIE (« Les petites filles de Bouddha »), MAÏRA (« Coup de soleil »), MORGANE (« Nous on veut des violons »), Nathalie LAVIGNE et Philippe LAUMONT (« Douze étoiles en harmonie »), Fabienne PETRISSE (« Mon mec est dans la finance »), SILOE (« Tout au bout de ma chanson ») et Françoise VIDICK (« Ne me dis pas que tout d’éteint »). C’est la jeune Liégeoise MORGANE qui est finalement sélectionnée avec sa chanson « Nous on veut des violons » composée par Claude Barzotti et écrite par Anne-Marie Gaspard. Elle représente donc la Belgique à la 37e édition du concours Eurovision de la Chanson 1992 qui a lieu le 9 mai à Malmö en Suède. Deuxième par ordre d’apparition sur scène, Morgane se classe 20e sur 23.
.

.
**********
.

Nicole Louvier en 1965 – Photo (c) Roberto Zoni

8 mars 2003 : Décès, à Paris, de l’auteure-compositrice et interprète française Nicole LOUVIER. Pour prendre connaissance d’une brève biographie de cette artiste, veuillez CLIQUER ICI.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,