SARRAUT Marion

Marion Sarraut dans les années 2010

La réalisatrice de télévision Marion SARRAUT naît le 13 août 1938 à Bouéni en colonie française de Madagascar. A la fin des années 1950, elle rejoint la capitale française pour suivre des cours à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de la rue Blanche. Elle y reste trois ans et y fait des rencontres qui vont la pousser vers le cinéma des jeunes qui ont pour nom Jean-Luc Godard, François Truffaut ou Eric Rohmer. Elle participe aussi, avec ces réalisateurs de la nouvelle vague, à la création des Cahiers du cinéma. Petit à petit cependant, elle s’éloigne du monde du cinéma pour s’introduire dans un autre univers en pleine expansion : la télévision. Elle est engagée par la SFP, Société Française de Production, d’abord comme scripte puis comme assistante de réalisation. En 1970, à la demande du mythique couple de producteurs d’émissions de variétés françaises, Maritie et Gilbert Carpentier, elle devient l’une des premières réalisatrices de la télévision française. Marion Sarraut travaille ainsi pendant plus de dix ans sur des émissions comme « Numéro 1 » et « Top à ».
.
.
En 1976, elle est celle qui va mettre en images une comédie musicale inédite conçue pour la télévision par Michel Berger et Franck Lipsick, « Emilie ou la Petite Sirène 76 », au cours de laquelle est créé le duo de France Gall et Michel Berger « Ca balance pas mal à Paris ».
.

.
Parallèlement à la réalisation de ces émissions de divertissement musical, elle est aussi derrière les manettes des programmes à succès pour enfants que sont « L’île aux enfants » et « Les visiteurs du mercredi ». À partir des années 1980, elle réalise de nombreuses fictions, séries et téléfilms comme des épisodes de la série « Une femme d’honneur » avec Corinne Touzet. Marion Sarraut est aussi l’autrice de documentaires parmi lesquels un portrait de Bernadette Chirac, alors première dame de France, en avril 2000. Elle met aussi en scène plusieurs pièces de théâtre dont « Le jeu de la vérité » de Philippe Lellouche en 2005. Impliquée dans la protection des droits des auteurs, elle siège au conseil d’administration de la SACEM, Société française des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique de 2015 à 2021 et elle est aussi administratrice de la SDRM, Société pour l’administration du Droit de Reproduction Mécanique (SDRM). Enfin, Marion Sarrault a été membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des sexes et la diversité sexuelle et de genre dans le cinéma et l’audiovisuel. Elle meurt le 12 juillet 2021 à Paris des suites d’une longue maladie qui l’emporte à 82 ans. Elle est inhumée au cimetière parisien des Batignolles.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,