La chanson aux « Aralunaires » d’Arlon

The Médiathèque is so french !

Selon un communiqué émanant de la Médiathèque de la Communauté française de Belgique : « depuis l’arrêt de « Chorus » et d’ »Une Autre chanson », les magazines traitant de la chanson francophone dans toute sa diversité se font rares. En tout et pour tout, il ne reste plus que les publications françaises « Francofans » et « Longueur d’ondes » qui ne sont pas distribués en Belgique ».
(suite…)

Le guitariste Bertignac touche au « Grizzly »

Il fut l’un des membres du groupe français Téléphone aux côtés de Jean-Louis Aubert, Richard Kolinka et Corinne Marienneau. (suite…)

Jean-Claude DARNAL est mort

Né le 24 juin 1929, Jean-Claude Darnal a été l’un des premiers « Ch’tis » à être célèbre en interprétant des chansons

Jean-Claude DARNAL en 1963

comme « Le Soudard » dans les années 1950. Originaire de Douai, il revenait aussi souvent que possible sur ses terres natales qu’il avait quittées pour Paris il y a une soixantaine d’années. A cette époque, jeune auteur errant à Saint-Germain-des-Prés, il plaça ses textes chez un éditeur avant de se lancer dans un tour du monde en auto-stop. Apprenant que ses chansons avaient la chance d’être interprétés par des « grandes dames » de la chanson comme Edith Piaf ou Catherine Sauvage, il revint à Paris. Il y enregistra ses premiers disques en tant qu’interprète chez « Fontana », firme dont le directeur artistique fut, un temps, Boris Vian. Il connut le succès avec « Le tour du monde » et, dans les années 60, avec « Dites-moi Monsieur l’Oiseau ». A la fin de cette décennie-là, il composa le fameux succès d’un autre Nordiste inoubliable : « Quand la mer monte » pour Raoul De Godewaersvelde. Dans les années 1970, il signa quelques disques avec le producteur de Jean Ferrat, Gérard Meys, dont une chanson consacrée aux fêtes de son enfance : « Comme à la ducasse ». Le jeune public croisa d’ailleurs un moment son chemin et des chansons resteront des témoignages de cette époque comme « C’est Woody qui l’a dit » au début des années 80. Il travailla aussi pour la télévision française où il présenta des émissions pour enfants.
Jean-Claude Darnal avait quelque peu délaissé la chanson ensuite pour se consacrer à l’écriture de romans et de pièces de théâtre. Il a aussi séjourné, à de nombreuses reprises outre-Atlantique : au Canada et aux Etats-Unis. Agé de 81 ans, l’artiste est décédé ce 12 avril 2011. Il avait écrit une autobiographie intitulée « On va tout seul au Paradis ». Gageons qu’il en avait bien repéré le chemin.