Le Centre de la Chanson de Paris va-t-il fermer ses portes ?

Selon un communiqué reçu il y a quelques jours, il semblerait que, après 28 années d’existence, l’avenir du Centre de la Chanson soit menacé.
En 2013 pourtant, un virage important avait été négocié pour rénover le projet associatif et pour mettre en place de nouveaux directeurs et administrateurs. Avec des résultats positifs comme une audience renforcée, une meilleure perception des actions du Centre, une augmentation du nombre d’adhérents et une visibilité accrue du tremplin avec un changement de nom survenu en 2016 (« Et la chanson va » au lieu de « Vive la reprise »).
Mais voilà: alors qu’elle fournit un travail indispensable pour les artistes en développement, l’association doit faire face à un désengagement de l’État et des sociétés civiles. En 2015, l’aide de la Sacem, Société française des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique a été fortement diminuée. Puis, en 2016, c’est la Drac Ile de France (Direction Régionale des Affaires Culturelles) qui a baissé sa dotation. Et voilà que, pour 2017, l’Adami (Administration des droits des artistes et musiciens interprètes) annonce son désengagement total. En laissant ainsi la seule Ville de Paris en soutien financier du Centre de la Chanson.
Selon les responsables du Centre de la Chanson, « Cette situation nouvelle rend impossible la présentation d’un budget fiable et en cohérence avec notre projet. Face à cette réalité et conscient de ses responsabilités, le Conseil d’Administration de l’association se voit dans l’obligation d’inscrire à l’ordre du jour de la prochaine Assemblée Générale la cessation des activités du Centre de la Chanson. Si vous le souhaitez, vous pouvez envoyer vos témoignages, vos messages de soutien et d’amitié à l’adresse : soutien@centredelachanson.com. »

Tags: , , , ,