Le Prix Constantin 2010

Le 12 novembre 2010 avait lieu, à l’Olympia de Paris, la remise du « Prix Constantin » 2010. Pour cette 9e édition, les candidats au trophée, un petit avion, étaient 10. Et 7 voire 8 de ces artistes sélectionnés chantent en français.
Il est vrai que le règlement n’impose pas de s’exprimer dans la langue de Molière. Le « Prix Constantin » est en effet destiné à récompenser les nouveaux artistes qui ont marqué l’année par leur talent, leur originalité et leur potentiel. Ces derniers doivent répondre aux critères suivants :
* Etre produit par un producteur phonographique ayant son siège social en France
* Avoir commercialisé un album entre le 1er juillet de l’année précédant et le 30 juin de l’année de la remise du prix, album doit comporter 10 titres OU faire une durée de 45 minutes minimum.
* Ne pas avoir produit plus de 2 albums avant celui présenté lors de la sélection.
Les révélations 2010 de la 9e éedition présidée par Marc Lavoine étaient : Arnaud Fleurent-Didier, Ben l’Oncle Soul, Camélia Jordana, Carmen Maria Vega, Féfé, Féloche, Gush, Hindi Zahra, Stromae et Zaz.
Les résultats 2010
La lauréate fut Hindi Zahra, chanteuse d’origine marocaine, récompensée pour son album « Handmade » qui, vous l’aurez compris, n’est pas interprété en français. Avec de belles mélodies teintées de folk et de pop aux relents de world music.
Dommage pour Carmen Maria Vega dont le répertoire me semblait plus original pour remporter un tel prix.

Carmen Maria Vega - Photo (c) Sylvain Gripoix

Et tant pis pour Féloche et Arnaud Fleurent-Didier dont les prestations sortent aussi de l’ordinaire.
Lauréats précédents
De 2002 à 2009, le « Prix Constantin » a récompensé, dans l’ordre chronologique : Avril, Mickey 3D, Cali, Camille, Abd Al Malik, Daphné, Asa et Emily Loizeau.
Philippe Constantin
Né en 1944 à Monségur, Philippe Constantin est mort en janvier 1996 d’une crise de malaria fulgurante à un retour d’Afrique. Son bagout, sa culture et son charisme lui ont permis de traverser de manière atypique trente ans de production et d’édition musicale en France. Après un passage chez Pathé, EMI Publishing et les Editons Clouseau, il fut à la base du démarrage de Virgin France et du renouveau de Barclay. Il créa aussi les labels Nord Sud, Mango et Sankhara entre autres. Il est difficile de réduire en quelques lignes sa carrière. La liste des artistes avec qui il a collaboré est impressionnante.
Pour en savoir plus sur le « Prix Constantin », rendez-vous sur le site internet qui y est consacré en cliquant ici.