Céline DION sera de retour sur les scènes d’Europe en 2021

Annulée en Europe pour cette année 2020 en raison de la pandémie du coronavirus Covid-19, la tournée mondiale « Courage » de la chanteuse québécoise Céline Dion s’arrêtera finalement à Paris du 19 au 27 mars 2021 pour six concerts à La Défense Arena. Puis, la tournée se poursuivra ensuite dans 32 villes jusqu’en juillet 2021. Il y aura Anvers (B) les 30 et 31 mars 2021, Amsterdam (NL) du 5 au 8 avril 2021 et Dublin (IRL) les 11 et 12 avril 2021. Puis les rendez-vous s’enchaîneront en Grande-Bretagne, Ecosse, Hongrie, Pologne, Allemagne, Autriche, Croatie, République Tchèque, Suisse, Danemark, Norvège, Suède, Finlande, Israël, Chypre, Italie, Malte, Grèce et Roumanie. 
Parmi les prestations prévues en France, il y aura bien celle qui était prévue en 2020 à Carhaix pour le Festival des Vieilles Charrues et qui aura lieu le 15 juillet 2021. Tous les organisateurs des différents concerts français et européens précisent que les billets achetés pour 2020 restent valables pour les spectacles reprogrammés en 2021.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Annulation des Francofolies de Montréal : qu’en sera-t-il des festivals européens de l’été 2020 ?

.
Plus le temps passe et plus les pays européens n’en finissent pas de prolonger les mesures de confinement pour éviter toute propagation (supplémentaire) du coronavirus Covid-19.

.
En ce 10 avril 2020, la question de l’organisation des festivals musicaux de l’été 2020 devient de plus en plus présente dans les esprits malgré une volonté évidente de tous les organisateurs de vouloir conjurer le mauvais sort en retardant le plus possible l’annonce d’une éventuelle annulation. Le déni de la situation sanitaire n’y fera malheureusement pas grand chose et force est de reconnaître que l’annulation des festivals sera sans doute communiquée au cas par cas d’ici quelques jours.
.
Comment, en effet, imaginer que des milliers de personnes se déplacent et se retrouvent en des lieux de festivités alors que toute l’Europe, et le monde, ne seront pas totalement « sortis » de la pandémie qui nous touche ? Comment, aussi, imaginer l’encadrement de ces manifestations par des services de secours et de sécurité qui seront à peine sortis d’une période exceptionnellement très contraignante et fatigante ?
.
Pour les festivals francophones tels que les Francofolies de Montréal initialement proposées du 12 au 20 juin 2020, c’est déjà terminé : l’annonce de l’annulation a été communiquée il y a peu. Et il en est de même pour le Festival d’Eté de Québec prévu en juillet 2020. Alors, pour les Francofolies de La Rochelle (F) et Spa (B) en juillet, peut-on, déjà, imaginer le voyage de dizaines, voire de centaines, de personnes d’un continent à l’autre ? On sait que les sites français et belges font la part belle aux artistes canadiens francophones. Cela peut-il franchement encore être envisagé à la lueur des informations dont on dispose actuellement sur l’évolution de la situation sanitaire ? Rien n’est moins sûr.
.
Il en est évidemment de même pour les festivals qui accueillent artistes et groupes anglo-saxons en provenance de Grande-Bretagne ou des Etats-Unis quand on connaît l’évolution de la propagation du virus dans ces pays aussi.
.
Est-il encore possible aussi, pour les équipes mettant en place les tournées d’artistes d’organiser celles-ci confortablement pour pouvoir les présenter au public au cours de l’été 2020 ? Si cela s’avère réalisable un jour proche, cela pourrait peut-être se traduire par une précipitation qui ne devrait pas être un gage évident de qualité pour les spectacles présentés.
.
Clairement, à la date d’aujourd’hui, 10 avril 2020, il semble donc de plus en plus irréaliste, voire même dangereux, de commencer à imaginer le maintien de l’organisation de ces festivals très populaires et populeux.
.
Et ce n’en déplaise à ceux qui pensent que cela coûtera cher voire même très cher. Pour l’économie et les finances surtout. Pour la culture beaucoup moins, il faut bien l’avouer, quand on connaît les objectifs de certains de ces festivals. Et pour la santé de milliers de festivaliers ?
.
Le festival de musique jazz et folk « Brosella » qui devait se tenir en juillet 2020 à Bruxelles vient d’être l’un des premiers à annoncer son annulation. D’autres vont sans doute suivre…
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le Breton Alain Barrière est décédé dans sa région natale à 84 ans

Alain Barrière en 1971 – Photo (c) Alain Marouani

L’auteur-compositeur-interprète français Alain BARRIERE est décédé d’une crise cardiaque ce mercredi 18 décembre 2019 à Carnac. Il y était alité depuis plusieurs mois après avoir subi quatre accidents vasculaires cérébraux qui l’avaient beaucoup affaibli ces dernières années. Il avait 84 ans depuis un mois.
.
Né, en effet, le 18 novembre 1935 à La Trinité-sur-Mer sous le nom d’Alain Bellec, il est élevé en Bretagne dans le milieu de la pêche. Cette dernière activité l’intéresse plus que l’école mais la rencontre d’un instituteur va éveiller sa curiosité lui donner le goût des études. Son baccalauréat en poche, il part pour Angers où il entre à l’Ecole nationale des ingénieurs des arts et métiers en 1955. Passionné par la musique de Django Reinhardt, il achète sa première guitare et commence à composer. Immobilisé par la tuberculose qui nécessite du repos, il tue le temps en écrivant et composant des chansons. Persuadé qu’il a des chances de se faire remarquer grâce aux mélodies qu’il crée, il s’inscrit, en 1961, au concours du Coq d’or de la chanson française. Il franchit les différentes éliminatoires pour se retrouver en finale sur la scène de l’Olympia de Paris où il interprète « Cathy ».

 

Même s’il ne termine pas dans les premiers, il a la chance de se faire remarquer par un producteur qui lui fait signer un contrat avec la firme de disques RCA. Un an plus tard, il est à nouveau sur la scène de l’Olympia où, cette fois, il propose cinq de ses chansons en première partie de Colette Renard. Son nom commence à être connu dans le milieu artistique mais le public n’est pas encore au rendez-vous. En 1963, il parvient à se faire sélectionner pour représenter la France au Concours Eurovision de la Chanson. Il y chante « Elle était si jolie » et se classe cinquième. Sa chanson devient un « tube » populaire en France et ailleurs. C’est le véritable début d’une belle et longue carrière.

 

Alors qu’il est, une fois de plus, à l’affiche de l’Olympia en première partie de Paul Anka en septembre 1963, il est en train de composer et d’écrire ce qui est le plus grand succès de sa carrière: « Ma vie » qui est commercialisé en 1964. La même année, il passe, enfin, en vedette à l’Olympia. « Ma vie » est aussi un « tube » dans divers pays d’Amérique du Sud et en Italie avec la version italienne (« Vivro ») qu’Alain Barrière enregistre pour ce marché.

Par la suite, l’artiste va enchaîner les succès pendant deux décennies: « Les guinguettes » (1966), « Emporte-moi » (1968), « À regarder la mer » (1970), « Rien qu’un homme (1971), « Pour la dernière fois » (1973), « Le Bel amour » (1973), « Séduction 13 » (1974), « Tu t’en vas » en duo avec Noëlle Cordier (1974), « Mon improbable amour » (1975), « Si tu te souviens » (1976), et « Amoco » (1978). Cette dernière chanson relate, sur un rythme disco typiquement contemporain, le naufrage du pétrolier Amoco Cadiz qui pollue les côtes de la Bretagne.

 

En 1975, Alain Barrière se lance dans la construction, à Carnac en Bretagne, d’un complexe reprenant un théâtre, une discothèque et un restaurant: le « Stirwen ». Mais, deux ans plus tard, les difficultés financières du complexe s’accentuent et le chanteur part s’installer aux Etats-Unis pour échapper, un temps, au fisc français. En 1981, il revient dans son pays natal mais les deux albums qu’il enregistre n’ont pas le succès escompté. Il quitte à nouveau la France pour le Canada cette fois. Le 11 janvier 1989, Alain Barrière est l’invité de Jean-Pierre Foucault pour son émission télévisée « Sacrée Soirée » sur TF1 à Paris. Il s’y plaint de ses problèmes financiers et fiscaux et a la « surprise » d’être mis en contact directement avec le ministre français des finances de l’époque Michel Charasse. Peu satisfait des réponses de l’homme politique, l’artiste reste toutefois en France et se résigne à apurer ses dettes.

 

Il met alors des années à reprendre le chemin des scènes et des studios. Il le fait en 1998 en sortant un disque de chansons nouvelles: « Barrière 97 ». La même année, il se produit dans la salle Pleyel à Paris. Puis, il faut à nouveau attendre quelques années et 2006 pour voir arriver dans les bacs « La compilation authentique ». Un an plus tard, il entame une grande tournée française et enregistre un CD de grandes chansons telles que « Ne me quitte pas », « La Mer » ou « Les copains d’abord ». En 2011, Alain Barrière annonce qu’il va faire ses adieux à la scène le 10 septembre à la-Trinité-sur-Mer, là où il est né. Malheureusement, cinq jours avant le rendez-vous, il est contraint d’annuler le concert pour raisons de santé. Les deux accidents vasculaires cérébraux dont il a été victime auparavant l’empêchent désormais de rester sur scène pendant près de deux heures. Début décembre 2019, son épouse Anièce, avec qui il vit depuis près de 40 ans, décède à la suite d’un cancer du pancréas. Pour ne pas l’affecter plus alors qu’il est souffrant, sa fille Guenaëlle n’annonce pas le décès de sa mère à son père. Mais ce dernier meurt d’une crise cardiaque le mercredi 18 décembre.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Appel aux artistes québécois désirant se faire connaître en Europe

Le concept des Québecofolies est simple mais efficace. Il choisit un grand festival européen renommé, organisé, bien rodé et fort fréquenté afin d’y insérer un véritable «showcase» valorisant une sélection d’artistes francophones issu(e)s du Québec et des terres canadiennes. Ensuite, les professionnels et les médias présents au festival sont invités à découvrir sur scène le talent des artistes sélectionnés. Cela facilite aussi les contacts entre artistes et professionnels du secteur musical et les retombées sont réelles pour la carrière des artistes présentés.

Ajoutons que les artistes participant aux vitrines des Québecofolies sont également invité(e)s à présenter leur spectacle sur une ou plusieurs scènes des festivals partenaires, cela leur permettant d’élargir leur public au-delà des professionnels de l’industrie musicale.
.

Les Québecofolies sont intégrées depuis dix ans dans la programmation de trois festivals européens:
+ Le Festival Pause Guitare à Albi (Midi-Pyrénées France) qui aura lieu du 3 au 8 juillet 2018
+ Les Francofolies de Spa (Belgique) qui se tiendront du 19 au 22 juillet 2018
+ Les Transes Cévenoles à Sumène (Gard France) organisées du 19 au 22 juillet 2018.
.

Si, en tant qu’artiste, vous désirez participer à l’une ou l’autre, voire à plusieurs vitrines des Québecofolies, vous trouverez l’information nécessaire pour déposer votre candidature sur le site web des Québécofolies en cliquant ICI.

La clôture des inscriptions a été fixée au vendredi 15 décembre 2017 et seuls les artistes francophones canadiens peuvent s’inscrire aux Québecofolies.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Montréal: 30e édition du festival « Coup de coeur francophone » jusqu’au 13 novembre 2016

logo-2016-2Depuis le 3 et jusqu’au 13 novembre 2016, ce sont plus de 120 artistes et formations du Canada et d’ailleurs qui vont se partager 13 scènes de Montréal. Pour célébrer cet anniversaire, le Coup de Coeur Francophone propose une programmation flamboyante, colorée et audacieuse. Parmi les prestations québécoises atttendues, il y a notamment celles de Richard Seguin, Klô Pelgag, VioleTT Pi ou Geneviève Morissette.
.
Des créations originales
.
Pour célébrer cette édition anniversaire, le festival a programmé la création du spectacle « Corps Amour Anarchie », une rencontre inédite entre la danse contemporaine et l’oeuvre de Léo Ferré qui aurait eu 100 ans cette année. Conçu et dirigé par Pierre-Paul Savoie et sous la codirection musicale de Philippe B et de Philippe Brault, le spectacle sera présenté les 11 et 12 novembre à la Cinquième Salle de la PDA. Il y réunira quinze artistes sur scène: quatre chanteurs (Bïa, Alexandre Désilets, Michel Faubert et Philippe B), cinq musiciens et six danseurs exécutant des chorégraphies signées Hélène Blackburn, David Rancourt, Anne Plamondon, Emmanuel Jouthe et Pierre-Paul Savoie.
.
Une autre création originale sera celle de Philipe Brach intitulée « Bienvenue à Enfantville ». Il s’agit d’un spectacle où l’inventif auteur-compositeur-interprète compte bien nous faire retomber en enfance.
.
Et puis, autre nouveauté présentée hors festival, il y aura aussi la création d’un volet jeune public présenté les 10 et 11 décembre 2016 au coeur du Parc La Fontaine de Montréal: « La Montagne secrète au coeur du Plateau », soit quatre spectacles montés autour des chansons de Félix Leclerc, Joseph Beaulieu, La Bolduc, Gilles Vigneault, Claude Léveillée et Lionel Daunais. Avec, parmi les artistes participants, Ariane Moffatt, Bïa, Mara Tremblay, Jorane, Gaëlle, Geneviève Bilodeau, Yves Lambert, Pierre Flynn, Catherine Major, Paul Kunigis, Thomas Hellman et Annick Brémault.
.
Bref survol de la programmation
.
En plus des artistes déjà cités ci-dessus, le festival Coup de Coeur Francophone accueille, pour cette 30e édition, Sylvie Paquette (première artiste québécoise à présenter un spectacle au Coup de cœur en 1987 et qui chantera le 9 novembre), Antoine Chance (B) avec Moran (QC) (le 9 novembre), Nicolas Michaux (B), Vander (QC-B), Clément Bertrand (F), Geneviève Morissette (QC) (le 10 novembre), Yann Perreau (QC) (le 11 novembre), Dalton Telegramme (groupe belge récipiendaire du prix Rapsat-Lelièvre 2016 le 11 novembre également) ainsi que les Vieux Criss (avec les vétérans France Castel, Louise Forestier, François Guy et Michel Le François) et Violett Pi (le 12 novembre).
.
La sélection du concours de jeunes interprètes francophones « Du Haut des Airs » pour le Canada aura lieu les 11 et 12 novembre à la Place des Arts.
.
Pour tout savoir sur le festival, un seul clic à effectuer ICI.
.
.
.

Tags: , , , , , ,

Le nouvel album en français de Céline Dion sortira le 26 août 2016

DION Céline 2015L’opus de Céline Dion est plus attendu comme étant le premier de « l’après René Angelil » que comme une oeuvre exceptionnelle. Depuis le mois de mai, un premier extrait est diffusé par les radios: une chanson signée Jean-Jacques Goldman intitulée « Encore un soir » qui donnera finalement son titre à l’album. Mais Goldman n’est pas le seul artiste connu à participer à l’écriture et/ou à la composition des nouvelles chansons. Certains titres ont en effet été confiés à des plumes reconnues comme celles de Serge Lama, Grand Corps Malade ou Francis Cabrel.
Les signatures de Jacques Veneruso (un habitué) et de Florent Mothe (un nouveau venu) figureront aussi parmi les crédits de l’album. Une reprise, « Ordinaire », sera également interprétée par la star québécoise qui rendra hommage à l’un de ses plus célèbres compatriotes: Robert Charlebois.
.
.
.

Tags: , , , , , ,

Le lauréat du Prix Rapsat-Lelièvre 2016 est le groupe DALTON TELEGRAMME

DALTON TELEGRAMME 2016Le jury international composé de journalistes, de chroniqueurs et de professionnels de la musique québécois a été séduit par le premier album du groupe belge intitulé « Sous la fourrure ». Pour ces spécialistes, Dalton Telagramme traduit « la rencontre heureuse entre la chanson française et les sonorités américaines de même qu’une présence scénique remarquable grâce à un enthousiasme contagieux et à un grand sens de l’humour. » Selon le jury encore, « Les tonalités trouveront un bon écho auprès du public québécois. »
Créé en 2010, le groupe liégeois a notamment remporté, en 2013, le concours Talents Acoustic organisé par TV5Monde. Actuellement en tournée en Belgique et en Suisse, Dalton Telegramme a déjà plusieurs concerts à son actif, dont quelques-uns au Québec: au festival Coup de cœur francophone en 2013 et aux Francofolies de Montréal en 2014. Paru en février 2016, l’album « Sous la fourrure », réalisé par Seb Martel, a été très bien reçu par les critiques en Wallonie et à Bruxelles. Il sortira au Québec fin octobre 2016. Soit quelques jours avant la remise officielle du Prix Rapsat-Lelièvre dans le cadre du festival Coup de cœur francophone à Montréal où le groupe se produira en concert.
***
Pour rappel, le prix Rapsat-Lelièvre est remis chaque année, en alternance, à un artiste du Québec et à un artiste de Wallonie-Bruxelles. Le lauréat québécois reçoit son prix lors des Francofolies de Spa, en Belgique, alors que le lauréat de Wallonie-Bruxelles est honoré à l’occasion de Coup de cœur francophone à Montréal. Parmi ses divers objectifs, le prix Rapsat-Lelièvre vise aussi à stimuler la production et la diffusion de disques francophones tout en favorisant les échanges entre le Québec et Wallonie-Bruxelles.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Les artistes des Québécofolies 2016 sont connus

QuébécofoliesComme chaque année désormais, une délégation de jeunes artistes québécois prometteurs participeront en Europe, pendant l’été 2016, aux festivals d’Albi (F) et de Spa (B). Ce sont les Productions Virago, en partenariat avec Musicaction, qui ont sélectionné les artistes de la Francophonie Canadienne pour la vitrine de ce qu’on appelle désormais les Québecofolies.
Lors du festival Pause Guitare, qui se tiendra du 4 au 10 juillet 2016 à Albi (F), les artistes invités seront La Bronze (Québec), Joëlle Saint-Pierre (Québec), Raton Lover (Québec), Simon Daniel (Nouveau Brunswick) et Hey Wow (Ontario).
Quant aux Francofolies de Spa (B), elles accueilleront du 19 au 23 juillet 2016, La Bronze (Québec), Les Tireux d’Roches (Québec), Joëlle Saint-Pierre (Québec) et Samian (Québec).
Tous ces artistes en devenir auront ainsi l’occasion de présenter leur répertoire et d’accroître leur notoriété devant un auditoire de professionnels mais aussi sur les différentes scènes des festivals.
.
.
.

Tags: , , , , , , , ,

Victime, lui aussi, du cancer, René Angélil s’est éteint à 73 ans

René Angélil en 2009 (c) Nicolas Laffont @ flickr

René Angélil en 2009 (c) Nicolas Laffont @ flickr

L’actualité nécrologique de ces derniers jours semble se répéter: après Michel Delpech et David Bowie décédés à l’âge de 69 ans, c’est René Angélil qui est, lui aussi, décédé d’un cancer ce jeudi 14 janvier 2016 à Las Vegas.

.

Connu pour être le mari et pygmalion de la chanteuse québécoise Céline Dion, René Angélil était né le 16 janvier 1942 à Montréal au Canada. Comme beaucoup de producteurs de chanson, René Angélil commence sa carrière en tant que musicien au sein d’un groupe ayant pour nom « Les Baronets » de 1962 à 1972. A la dissolution du groupe, il se lance comme impresario et la première artiste dont il s’occupe est Ginette Reno. A l’époque où Ginette décide de se passer de ses services, René remarque une très jeune fille qui possède une voix remarquable. Elle s’appelle Céline Dion et c’est en 1981. Les deux amis ne se quitteront plus. René Angélil décide de faire de la jeune artiste une star de renommée internationale. Et il réalise son rêve pas à pas en présentant d’abord Céline Dion comme interprète d’une oeuvre suisse au Concours Eurovision de la Chanson en Irlande en 1988. Grand joueur (de poker) et parieur devant l’éternel, René avoue plus tard être entré dans une agence de paris à Dublin et d’avoir gagné quelques livres en misant sur la victoire de Céline avec « Ne partez pas sans moi ». Peu à peu, l’amitié, d’abord professionnelle, va se transformer en amour et, le 17 décembre 1994, René et Céline se marient à Montréal. C’est le troisième mariage de René. Et sa seconde épouse, la chanteuse Anne Renée, lui a donné deux enfants. En 1999, un cancer de la gorge est décelé chez René mais, soigné à temps, il en guérit rapidement. La même année, il accepte de s’occuper de la carrière de Garou mais cette collaboration ne dure pas. Dans le même ordre d’idées, c’est lui qui est aussi à la base de la carrière de l’imitatrice québécoise Véronic Dicaire. Le 25 janvier 2001, Céline Dion donne naissance à leur premier fils René-Charles. Et, le 23 octobre 2010, René-Charles accueille ses deux frères jumeaux : Eddy et Nelson. Le 23 décembre 2013, René Angélil subit l’ablation d’une nouvelle tumeur cancéreuse à la gorge. Les médias s’alarment mais Céline Dion communique que René va bien mais qu’elle doit désormais imaginer différemment son avenir artistique en changeant, notamment, d’équipe et de producteur. Le 14 janvier 2016, deux jours avant son 74e anniversaire, le cancer emporte René Angélil qui décède à Las Vegas où il est en convalescence depuis le début 2014.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , ,

Montréal : 30e festival Coup de Coeur Francophone du 3 au 13 novembre 2016

Coup de coeur francophone logo 2015A l’issue de l’édition 2015 du festival « Coup de Coeur Francophone » qui s’est déroulé avec succès malgré le fait d’avoir été durement touché par la nouvelle des attentats de Paris le 13 novembre 2015, les organisateurs de l’événement ont d’ores et déjà annoncé que la 30e édition se tiendrait du 3 au 13 novembre 2016.
.
.
.

Tags: , , , , , ,

La Québécoise Salomé Leclerc a officiellement reçu le Prix Rapsat-Lelièvre

LECLERC Salomé 2014La lauréate du Prix Rapsat-Lelièvre 2015, l’auteure-compositrice-interprète québécoise Salomé Leclerc, a reçu son Prix le 20 juillet à 11 heures lors d’une conférence de presse donnée aux Francofolies de Spa.
Sa lecture moderne du folk, sa maturité d’écriture et sa force d’interprétation ont été remarquées par les membres du jury international. Celui-ci a particulièrement souligné le charisme et les qualités de mélodiste de l’artiste. Les textes écrits avec finesse, les ambiances électroniques et les envolées instrumentales des onze titres de son deuxième album « 27 fois l’aurore » transportent le public dans un univers très imagé. Paru en septembre 2014, cet album électro-folk a reçu de nombreux éloges de la critique.
.
Le prix Rapsat-Lelièvre est remis chaque année, en alternance, à un artiste du Québec et à un artiste de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le lauréat de Wallonie-Bruxelles est honoré lors de Coup de cœur francophone à Montréal tandis que le lauréat québécois reçoit son prix lors des Francofolies de Spa.
.
Outre le rayonnement de la langue française, le prix Rapsat-Lelièvre vise à stimuler la production et la diffusion de disques francophones tout en favorisant les échanges entre le Québec et Wallonie-Bruxelles.
.
.
.

Tags: , , , , , , , ,

28 FEVRIER

 

Olivier Despax au début des années 1960

28 février 1939 : Naissance, à Neuilly-sur-Seine, du chanteur et musicien français Olivier DESPAX. Guitariste de talent, il est remarqué par Eddie Barclay qui lui propose de former un groupe: « Les Gamblers ». En septembre 1962, la formation enregistre un disque de madison, la danse à la mode avec le twist.

Les morceaux n’obtiennent aucun succès et Olivier entre alors dans l’orchestre de Claude François qui est en passe de devenir une vedette. En 1964, il joue aussi avec Franck Alamo. Puis, il s’oriente tout naturellement vers une carrière de chanteur de charme tout en décrochant quelques petits rôles au cinéma. Ses succès en tant que chanteur, de 1963 à 1970, ne seront toutefois pas légion. Olivier Despax est décédé le 10 avril 1974 à Villejuif des suites d’une longue maladie.
.
**********
.

Jeanne Mas en 1984 – Photo (c) Paul Bella

28 février 1958 : Naissance, à Alicante en Espagne, de la chanteuse française Jeanne MAS. A 18 ans, elle s’inscrit à l’Université de Paris-Nanterre pour apprendre l’espagnol et l’italien. Parallèlement à ces études, elle suit des cours de danse, de chant et de piano. Ayant tout plaqué l’année suivante pour partir en Italie, elle y monte un groupe punk et tourne dans des pubs pour la télé. Quelques disques sont enregistrés sans succès dans ce pays. De retour en France, c’est en 1984 que Jeanne Mas connaît la gloire grâce à sa chanson « Toute première fois ».

La chanteuse va ensuite enchaîner les tubes tout au long des années 1980: « Johnny Johnny », « Cœur en stéréo » réalisé par Daniel Balavoine et Andy Scott, « En rouge et noir » et « Sauvez-moi ». Jeune maman, Jeanne Mas revient, début 1989, avec un album plus engagé: « Les crises de l’âme ». L’opus se classe n°1 en France et permet à son interprète de devenir la première artiste féminine française à se produire à Bercy. Le disque suivant, « L’art des femmes », est un échec commercial en 1990. Un an plus tard, la première compilation des succès de la chanteuse est certifiée disque d’or. Puis en 1994 sort un single dance: « C’est pas normal ». Deux ans après, elle arbore un look nouveau avec des cheveux longs rouges et un album résolument rock peu apprécié du grand public. En 2000, un label indépendant lui permet de sortir l’album « Désir d’insolence ». Dans la foulée, elle remonte sur scène à l’Olympia de Paris le 22 mai 2001. Deux ans plus tard, sort « Les amants de Castille », un concept sur le thème du Cid de Corneille. 2004 et 2005 voient sortir des compilations de succès et des remixes de « Toute première fois » et « Johnny Johnny ». De 2006 à aujourd’hui, ce ne sont pas les enregistrements, pourtant nombreux, qui ont fait l’actualité de Jeanne Mas. Mais plutôt, pour elle aussi, sa participation à différents spectacles évoquant les années 1980 avec nostalgie. En mars 2017, l’artiste commercialise son seizième album intitulé « PH » dont le premier extrait a pour titre « Slash & moi ». Et huit mois plus tard, c’est un CD de cinq titres qu’elle propose à la vente sur internet. L’opus s’intitule « Autrement » et reprend la chanson de Gérard Blanc « Une autre histoire » ainsi que « Poupée Psychédélique » initialement interprétée par Thierry Hazard au début des années 1990. Un nouvel album intitulé « Love » est prévu pour mars 2020 et une tournée de concerts est ensuite prévue en France et en Belgique.
.
**********
.

René Simard en 1974

28 février 1961 : Naissance, à Chicoutimi au Québec, du chanteur canadien René SIMARD. A l’âge de neuf ans déjà, il gagne un concours de chant à la télévision de Québec. Dans la foulée de cette récompense, il enregistre un premier album qui connaît un grand succès avec des chansons comme « L’oiseau » ou « Santa Lucia ». En 1972, le jeune artiste remporte deux trophées au Gala des artistes québécois. Au Festival international de la chanson à Tokyo en 1974, René Simard remporte le premier prix d’interprétation. Il s’agit du trophée Frank Sinatra que lui remet le chanteur américain en mains propres. En décembre de la même année, il est à l’affiche de l’Olympia à Paris en première partie de Daniel Guichard. Il connaît alors un certain succès en Europe francophone en surfant sur la vague des très jeunes chanteurs que sont Noam ou Roméo. L’un de ses « tubes » a pour titre « Maman laisse-moi sortir ce soir ».

En 1976, il est choisi pour interpréter la chanson officielle des Jeux olympiques d’été. Sa carrière va ensuite être exclusivement tournée vers le Canada et les Etats-Unis. Ses spectacles seront d’ailleurs conçus « à l’américaine ». René Simard va aussi présenter des émissions télévisées et tâter du cinéma.
.
**********
.

Marianne Oswald

28 février 1985 : Décès, à Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne, de la chanteuse et actrice française Marianne OSWALD. Née le 9 janvier 1901 à Sarreguemines, elle est orpheline de ses parents juifs émigrés de Pologne à l’âge de seize ans. Et elle est placée dans un pensionnat de la ville allemande de Munich. Elle commence à chanter dans les cabarets du Berlin des années 1920. Elle quitte l’Allemagne pour Paris en 1931 à cause de la montée du nazisme. Inspirées d’un expressionnisme allemand très exotique, ses chansons se font remarquer en France. Elle enregistre des disques dès 1932. Puis elle se produit au « Boeuf sur le Toit » et dans d’autres établissements parisiens en vue. Après avoir interprété du Bertold Brecht et du Kurt Weill, une rencontre avec Jacques Prévert lui permet d’enregistrer des chansons avec des textes de ce dernier. Elle chante aussi du Cocteau. Sa carrière d’actrice est interrompue dans l’oeuf par la guerre. Elle part aux Etats-Unis de 1940 à 1946. A son retour, elle reprend le chemin des plateaux de cinéma jusqu’en 1958 où elle joue dans « Sans famille ». Par la suite, elle produit des émissions de télé pour les enfants. Quelques unes de ses chansons ont pour titre « En m’en foutant », « Sourabaya Johnny », « Le jeu de massacre », « Anna la bonne » ou « Les bruits de la nuit ».

.
**********
.
28 février 2007 : Le festival « Mars en chansons » de Charleroi (B) démarre avec le spectacle du Belge Christian GODART interprétant avec talent les oeuvres de Boby Lapointe. Jusqu’au 31 mars, une quantité impressionnante de concerts vont avoir lieu dans divers endroits de la ville la plus peuplée de Wallonie. Des artistes de toute la Francophonie vont y présenter leurs chansons: Joachim JANNIN (B), CLARIKA (F), VIS A VIES (F), Michèle BERNARD (F), Mary M. (B), KHABAN (F), DIMITRI (B), NERY (F), EVASION (F), Léonie LOB (F), Daphné D. (B), Pascale DELAGNES (B), ENTRE DEUX CAISSES (F), ERNO (B), JOFROI (B), Alexandre DESILETS (QC), MIMOSA (QC), ALCAZ (F), François VE (CH), K (CH), Nathalie RENAULT (AC), VISHTEN (AC), Gérald GENTY (F), Benoît DOREMUS (F), Renan LUCE (F), Alix LEONE (B), Marie CHERRIER (F), Catherine MAJOR (QC), Samir BARRIS (B), Yann PERREAU (QC), SAULE (B), Hughes MARECHAL (B), Véronique PESTEL (F), Ivan TIRTIAUX (B), Coline MALICE (B), Hervé LAPALUD (F), LE MONDE DE MANILLE (B), LUNDI 7 HEURES (B), Vincent DELBUSHAYE (B), ZOE (B), Joël FAVREAU (F) et Paule-Andrée CASSIDY (QC).
.
**********
.

Bashung : Pochette CD Bleu Pétrole 2008

28 février 2009 : Lors de la cérémonie de remise des Victoires de la Musique, Alain BASHUNG en décroche trois pour son album « Bleu Pétrole » sorti en 2008. Ses remerciements sonnent comme un adieu émouvant et courageux à son public: il est en effet en phase terminale d’un cancer du poumon qui le terrassera le 14 mars 2009.
.
**********
.

28 février 2013 : Décès du chanteur français Daniel DARC retrouvé mort à son domicile parisien. L’ex- chanteur du groupe Taxi Girl serait décédé à la suite de l’absorption d’alcool et de médicaments. Né le 20 mai 1959 à Paris, Darc est très influencé par le mouvement punk de la fin des années 1970 et c’est à cette époque qu’il devient le chanteur du groupe Taxi Girl entre 1978 et 1986. Le groupe n’enregistre cependant qu’un seul album et récolte un fameux succès avec « Cherchez le garçon ». Daniel entame ensuite une carrière de chanteur soliste et, avec l’aide de son complice Jacno, il enregistre un premier album intitulé « Sous influence divine » en 1987. Alors que sa popularité s’est étiolée dans les années 1990, Daniel Darc revient au premier plan en 2004 avec l’album « Crève Coeur ». Grâce à cet album, il reçoit, à 45 ans, une Victoire de la musique comme révélation de l’année. Fin 2011, il sort l’album « La Taille de mon âme » avec, notamment, le single « C’est moi le printemps ».
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 Page 1 of 6  1  2  3  4  5 » ...  Last »