MOREAU Jeanne

Jeanne Moreau en 1975

L’actrice française Jeanne MOREAU est née à Paris le 23 janvier 1928 d’un père hôtelier à Montmartre et d’une mère anglaise, Kathleen Buckley, danseuse aux Folies Bergère. Elle était plus connue comme actrice que comme chanteuse mais elle réussit cependant à marquer la chanson par des titres comme « Le tourbillon », musique du film « Jules et Jim » ou « J’ai la mémoire qui flanche ».

Sa carrière de comédienne a commencé à la fin des années 1940 et a pris une ampleur considérable avec de nombreux films à succès. En 1962, Jeanne Moreau joue dans le film « Jules et Jim » de François Truffaut. Le producteur phonographique Jacques Canetti commercialise la chanson originale du film, « Le tourbillon », que Jeanne interprète dans le film avec Serge Rezvani à la guitare. Le succès est immédiat.

Sa carrière en tant que chanteuse démarre avec deux albums originaux de Serge Rezvani, qui se fait appeler Cyrus Bassiak, en 1963 et 1967. D’autres opus suivent comme, en 1981, celui qui reprend des textes du poète belge Norge.

A cette époque, elle enregistre aussi un duo avec Guy Béart: « Parlez-moi de moi (y’a qu’ça qui m’intéresse) ». En 2010, elle enregistre l’intégrale du « Condamné à mort » de Jean Genet, un album interprété avec Etienne Daho. Ce dernier a mis en musique les textes de Genet et réalisé ce disque à l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain. En 2011, elle est au festival d’Avignon pour interpréter le « Condamné à mort » avec Etienne Daho.

Le 31 juillet 2017, l’artiste est retrouvée morte chez elle à Paris à l’âge de 89 ans.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

15 JUILLET

Patrick Timsit en 2013 (c) Georges Biard

15 juillet 1959 : Naissance, à Alger en Algérie, du réalisateur, acteur mais aussi, à l’occasion, chanteur français Patrick TIMSIT. Les parents de Patrick quittent l’Algérie à l’approche de l’indépendance du pays et, en 1962, la famille s’installe à Paris. Au sortir de l’adolescence, il s’oriente vers des études commerciales puis travaille dans l’import-export et l’immobilier. Au milieu des années 1980, il change totalement de cap et pense sérieusement à faire du théâtre. Une première expérience de one-man-show lui donne l’occasion de se produire au festival d’Avignon. Toujours dubitatif par rapport à la suite de sa carrière artistique, il tente l’aventure de la chanson en 1988 et il enregistre un 45-tours qui restera un grand flop: « Manie ma nana ». Et ce malgré quelques passages dans des émissions phares de la télévision française. A partir de la décennie suivante, Patrick Timsit va proposer des sketches de plus en plus acides et ainsi constituer son personnage d’humoriste sarcastique. Dès 1991, il est engagé pour tourner au cinéma et, pour commencer, dans le film de Gérard Jugnot « Une époque formidable ». Au grand écran, il enchaîne un grand nombre de succès: « Un Indien dans la ville », « Pédale douce », etc. Il passe aussi de l’autre côté de la caméra pour réaliser par exemple « Quasimodo d’El Paris ». En 2003, il fait une apparition dans le clip vidéo de la chanson « Les tournesols » de Marc Lavoine. Il joue également au théâtre en 2005 et reprend le rôle de François Pignon dans la pièce « L’emmerdeur » de Francis Veber. Trois ans plus tard, il met en scène la comédie musicale « Les Aventures de Rabbi Jacob »au Palais des Congrès de Paris. Mais, finalement, il revient à la formule avec laquelle il connaît ses plus grand succès: le stand-up humoristique. En mars 2013, Patrick Timsit est à l’affiche d’un film tourné en Belgique par Joël Franka (« Une chanson pour ma mère ») où il a pour rôle de kidnapper le chanteur Dave qui joue son propre rôle aux côtés de Sylvie Testud. En 2017, il joue le rôle du directeur de l’Olympia de Paris, Bruno Coquatrix, dans le film biographique réalisé sur la chanteuse Dalida par Lisa Azuelos.

.
**********
.

Eddy Mitchell en 1981

15 juillet 1981 : Le rockeur français Eddy MITCHELL est l’invité du « Grand Show » mené par Denise Fabre et José Sacré sur RMC, Radio Monte Carlo. Il faut dire que le chanteur est aussi la vedette de la tournée d’été mise sur pied par la radio monégasque et dont le podium se pose chaque soir dans une grande ville du sud de la France.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,