Le Brussels Summer Festival 2015 du 14 au 23 août.

Photo (c) BSF

Avec plus de 125 000 spectateurs, le Brussels Summer Festival a battu un record pour cette édition 2014 qui s’est achevée ce dimanche 17 août. Rendez-vous est donc déjà pris pour le festival 2015 qui se déroulera à Bruxelles
du 14 au 23 août.

.

.

.

Déjà des concerts complets au Brussels Summer Festival du 8 au 17 août 2014

Quelques chanteurs francophones seront présents lors de la 13e édition du Brussels Summer Festival. C’est tout à l’honneur des organisateurs de la manifestation qui se veut la plus internationale possible dans la capitale de l’Europe.
Tout n’est vraiment pas perdu pour les artistes d’expression française quand on apprend par exemple que les tickets disponibles pour la soirée du 8 août sont tous épuisés. Et quand on sait surtout que la tête d’affiche de ce soir-là est l’artiste français M.
Vous trouverez ci-dessous les rendez-vous fixés avec d’autres artistes francophones dans le centre de Bruxelles.
Lundi 11 août :
Place des Palais, à partir de 18 heures : GHANDI + PSY 4 DE LA RIME & IAM.
Mont des Arts, à 22 heures : AXELLE RED.
Mercredi 13 août :
Magic Mirrors à 22 heures : DEPORTIVO.
Jeudi 15 août :
Mont des Arts à 19 heures : MERZHIN + RENAN LUCE.
Magic Mirrors à 22 heures : CASCADEUR.
Dimanche 17 août :
Mont des Arts à 22 heures : SERGENT GARCIA
.
Pour connaître le reste des concerts programmés, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet du Brussels Summer Festival en CLIQUANT ICI.
.
.
.

FESTIVAL AUX CHAMPS DE CHANTEIX (F – 19330) du 7 au 10 août 2014

Pour toute info supplémentaire sur cette manifestation, n’hésitez pas à parcourir le site internet du Festival aux Champs de Chanteix en CLIQUANT ICI

Gaetan ROUSSEL ne sera pas au Ronquières Festival (B)

Gaetan Roussel absent du Ronquières Festival

La 3e édition du Ronquières Festival aura lieu ces 2 et 3 août 2014 au pied du célèbre site du Plan Incliné de Ronquières (Braine-le-Comte – B-7090). Déjà très peu enclins à assurer une programmation francophone, les organisateurs ont, en plus, dû annuler la prestation de Gaetan ROUSSEL. Ce dernier s’est blessé dernièrement au tendon d’Achille et ne peut encore honorer les contrats prévus.

Du coup, l’affiche du Ronquières Festival sera encore moins francophone puisque l’ex-chanteur de Louise Attaque sera remplacé par My Little Cheap Dictaphone, un excelllent groupe belge francophone qui, une fois de plus, s’exprime en anglais.

Pour écouter chanter français, il faudra donc se rendre au concert de Julien DORE ce samedi 2 août ou aux spectacles de SUAREZ et BEN L’ONCLE SOUL le lendemain. Ces derniers passeront les plats pour HOOVERPHONIC et James BLUNT notamment.

.

.

.

Barjac (F) : festival « Chansons de parole » fin juillet 2014

Tags: , , , , , , , ,

FIN DES FRANCOFOLIES DE SPA 2014 SOUS LA PLUIE

C’est sous une pluie abondante que la 21e édition des Francos de Spa s’est achevée ce lundi 21 juillet 2014. Les deux dernières journées du festival, dimanche et lundi, ont aussi été marquées par une fréquentation moins importante du public. Si le climat y fut indéniablement pour quelque chose, l’absence de concerts sur la grande scène de l’Espace Rapsat y contribua sans doute également.
.
DIMANCHE 20 JUILLET
Un peu partout en Belgique il pleuvait. Mais à Spa, ville d’eau, on a croisé les doigts et, finalement, on a évité la pluie durant toute la journée. La mauvaise nouvelle est plutôt venue des organisateurs qui annonçaient, dès le jeudi, la défection d’Emmanuel Moire qui, malade, annulait son concert de dimanche à 18h30. Du coup, un aménagement rapide du planning s’imposait et il fut ainsi question de repousser la prestation de BJ Scott à 18h30 et de placer, à 16 heures, le concert de l’inattendu Hugo, présent en Belgique et disponible pour un spectacle à livrer au pied levé.
Ce dimanche 20 juillet, la scène du « village acadien » accueillait le groupe « Les hôtesses d’Hilaire » originaire du Nouveau Brunswick. Autour de son meneur-chanteur charismatique, la formation a donné un set diaboliquement rock et rythmé. Dans la même catégorie, ceux des poids lourds du rock canadien, la rouquine Tricia Foster a balancé toute sa force et son humour dans le show qu’elle a donné à 20h15 devant un public où certains se souvenaient l’avoir vu déjà à Spa en 2010. Enfin, à 22 heures, la jeune Belge Juliane Chleide a tout simplement confirmé le bien que l’on pouvait penser d’elle lorsque l’on écoute des chansons comme « Corps à corps » plutôt bien diffusée sur les radios francophones belges.

Klô Pelgag et son univers étonnant sur la scène du théâtre de Spa (c) Passion Chanson

Mais notre coup de coeur du jour est allé sans conteste à la chanteuse québécoise Klô Pelgag dont nous avons chroniqué par ailleurs l’album « L’alchimie des monstres » (CLIQUER ICI pour accéder à la chronique). Dans un théâtre du casino consacré cette année aux spectacles gratuits de découverte, elle a réussi le pari d’attirer un public nombreux pour lui présenter un concert totalement hors norme. Avec des chansons aux mélodies attrayantes et aux textes poético-déjantés, avec une voix qui laisse des traces dans l’épiderme du spectateur, Klô a proposé un concert étonnant où elle était entourée d’excellents musiciens tout aussi extravagants que l’artiste elle-même. Et le résultat est formidablement cohérent d’incohérence. La Québécoise sera encore en Europe un moment pour d’autres prestations : ne la ratez pas !

.
LUNDI 21 JUILLET
.
LES LAUREATS DU FRANC’OFF

Cali, Charles Gardier, directeur des Francos de Spa, et Hugues Debaty, directeur du Franc'Off, lors de la remise des prix 2014 (c) Passion Chanson

La journée a commencé par la traditionnelle conférence de clôture du festival. Comme chaque année, les organisateurs ont paru satisfait de la fréquentation du public et ont justifié la baisse de celle-ci par l’absence d’une soirée sur la scène Rapsat : soit 10 000 personnes de moins pour un total de 170 000. Pour le reste, ils ont signalé que tout s’était bien passé et que le climat avait été (jusque là) de la partie. Selon le staff organisateur encore, toutes les scènes ont été bien suivies par des spectateurs aussi curieux devant les stars comme Stromae, M ou Bruel (dont les soirées affichaient complet) que devant les nombreux concerts gratuits de découvertes. Une fois cet habituel moment d’autosatisfaction assumé, l’heure des hommages et récompenses est arrivée avec, tout d’abord, la remise d’un « Spa d’or » posthume au regretté créateur des premières Francofolies (celles de La Rochelle en France) : Jean-Louis Foulquier décédé il y a quelques mois. Ensuite, c’est Marc-André Sarrault, des Francofolies de Montréal, qui a reçu le trophée, sculpté en bois par une artisane locale, qui récompense et salue le travail des professionnels qui participent à la promotion d’artistes belges à l’étranger. A la fin de la conférence de presse, le palmarès du concours Franc’Off a été dévoilé par Cali, président exceptionnel du jury pour cette 20e édition. C’est le groupe belge et bruxellois « Fantôme » qui a obtenu le premier prix en délivrant un rock francophone pur et dur et en revendiquant haut et fort le droit à s’exprimer en français. Sur les deux autres marches du podium, les formations « Old Jazzy Beat Mastazz » et « Garcia Goodbye » ont été récompensées pour leur prestation livrée en anglais. La première place de « Fantôme » assure donc au groupe sa participation aux Francofolies de Spa en 2015. A noter que le duo de chanteuses belges Céléna et Sophia s’est également fait remarquer au cours de ce « Franc’off » 2014. Les deux soeurs de Chapelle-lez-Herlaimont se sont vues offrir une journée de studio par le label « Team for Action ». Elles ont aussi remporté le prix « Crowd’in » qui leur permettra de bénéficier d’une campagne de crowdfunding (c’est à dire en bon français des Francofolies : un appel à des fonds participatifs) et d’un encadrement pour mener à bien cette campagne de récolte de fonds. Quant au chanteur belge de Bouillon, Denis K., il sera à l’affiche du prochain festival « Saveurs Culturelles du Monde » de Mondorf-les-Bains au Luxembourg ainsi que sur la scène découverte du Festival « Pause Guitare » de Albi (F). Il participera aussi aux « Aralunaires » d’Arlon (B) et aux « FrancoSessions » organisées par les Francofolies de Spa. Enfin, Cali et son agent vont proposer à Denis K. d’assurer une première partie pour une date belge de la prochaine tournée de Cali prévue en 2015.
.
LA SCENE DU VILLAGE ACADIEN
A partir de 13 heures lundi, la scène du village acadien s’est animée avec le groupe franco-belge de la chanteuse Casssandre. Avec un répertoire qui se balade du côté du jazz-rock, la formation a précédé un excellent auteur-compositeur-interprète québécois ayant pour nom Patrice Michaud. Les textes sensibles et drôles de ce chanteur s’accompagnant à la guitare ont réussi à captiver un bon nombre de spectateurs stoïques sous les averses.

Les quatre artistes de "Du haut des airs", les deux musiciens et le créateur du concept : le Québécois François Guy (c) Passion Chanson

A 16h45, comme ils l’avaient déjà fait à trois reprises les jours précédents, les quatre jeunes interprètes francophones de la troupe « Du haut des airs » sont venus interpréter les chansons de leurs contrées d’origine plébiscitées par le public . La Belge Dyna B., la Canadienne Amélie Laroque, le Français Eddy De Pretto et le Suisse Jérôme Acherman ont donné tout ce qu’ils pouvaient au cours de ce qui fut le concert de clôture d’une aventure musicale de quatre mois à travers leurs pays respectifs. Ce fut une belle leçon d’enthousiasme et d’optimisme pour les spectateurs un peu plus mouillés au fil de la journée.

Après la prestation, remarquable et en anglais, de la jeune et phénoménale Belge Typh Barrow, c’est le groupe québécois Violett’Pi qui a mis le feu au podium avec un rock-électro inventif, surprenant et déjanté.
Enfin, à 22 heures, sous une pluie qui n’avait cessé d’être présente toute la journée, le duo de rappeurs liégeois Aral & Sauzé s’en est donné à coeur joie devant, hélas pour eux, une poignée d’admirateurs détrempés.
Force a donc été de constater pour avoir vécu sur ce nouveau site des extrêmes climatiques allant de la canicule au déluge, qu’une tente, aussi petite soit-elle, eut été bien utile pour protéger un peu le public du soleil ou de la pluie.
.
BERNARD LAVILLIERS : Y’A PAS QU’A NEW YORK

Bernard Lavilliers aux Francos de Spa ce 21 juillet 2014 (c) Passion Chanson

Comme l’a très bien chanté Lavilliers sur la scène du parc francofou, « Y’a pas qu’à New York » qu’il fait chaud, humide et qu’il pleut. A Spa aussi. Et cela fut d’ailleurs suffisant pour retarder le concert de l’artiste français tant les conditions de sécurité furent, un moment, mises en péril par la pluie. Finalement, tout s’est bien passé et Bernard Lavilliers nous a livré un concert magique dont il a le secret. Epaulé par un gang de musicos hors-pair, le chanteur a passé en revue plus de trente ans de succès : « Pigalle-la-Blanche », « Stand the ghetto », « Idées noires », « La salsa », « Mélody tempo harmony », etc. On accordera une mention spéciale au titre « Les mains d’or » qui font référence à la sidérurgie d’antan et qui a permis à Lavilliers d’évoquer, entre autres, le sort des travailleurs liégeois des usines métallurgiques Arcelor Mittal.

.
.
.

Tags: , , , , , , , ,

FRANCOFOLIES DE SPA : BRUEL SUPERSTAR

Patrick Bruel à Spa ce 19 juillet (c) Passion Chanson

La journée de ce samedi 19 a été marquée par le retour à Spa de Patrick Bruel, star plus que jamais d’un public qui ne semble pas prêt à le lâcher. Et il n’y a pas de raison puisque l’artiste aime ça et fait tout pour entretenir cette relation qui dure, dans certains cas, depuis 25 ans. C’est d’ailleurs 25 ans d’une carrière de chanteur bien remplie que Patrick Bruel a permis aux spectateurs de survoler en un peu moins de deux heures de concert ce vendredi soir sur la Scène Rapsat. Les titres connus sont enchaînés avec conviction : « Alors regarde », « J’te l’dis quand même », « Place des grands hommes », « She’s gone », « Qui a le droit », « Lequel de nous », « J’te mentirais », « Décalé », « Maux d’enfants », « Casser la voix », etc. L’assistance a aussi eu droit à une version particulière du « Café des délices », chanson mixée avec « Alexandrie Alexandra » de Claude François ! Il y a même eu, en primeur, une nouvelle chanson interprétée en piano-voix : « J’ai croisé ton fils ». Le spectacle, qui tourne depuis mai 2014, est très bien rodé et les qualités de comédien de Bruel parviennent parfaitement à donner un côté spontané à des actes qui sont pourtant accomplis chaque soir avec la même maîtrise. Après cela, on peut quand même déceler que l’artiste est réellement touché par l’accueil spadois. Car il y a des signes qui ne trompent pas : une heure après le concert, Patrick s’est retrouvé à « boire un dernier verre » à l’espace VIP du casino.
QUELQUES AUTRES ARTISTES DU JOUR
A l’occasion d’une réception organisée par l’organisation du concours « Ca balance » et la Province de Liège, les professionnels ont eu l’occasion d’apprécier des prestations réduites du groupe belge AIRCO qui parvient à très bien jouer du rock en français (on vous en reparlera par ailleurs), le duo féminin belge CELENA et SOPHIA et la harpiste-chanteuse québécoise M’MICHELE, une véritable révélation qui mêle chanson et musique électro avec une dextérité à vous couper le souffle.
Dans le cadre du festival « Franc’off », qui est destiné à révéler des découvertes, la prestation du groupe belgo-péruvien CHICOS Y MENDEZ n’est pas passée inaperçue. Sous un soleil harassant, à 14 heures, ces musiciens talentueux ont réussi à captiver un bon public visiblement amateur de musique latino.

Phillipe Deyrieu, chanteur du groupe Montparnasse, à Spa (c) Passion Chanson

Sur la même scène, gratuite, du village acadien, le groupe français MONTPARNASSE a succédé aux jeunes candidats francophones du concours « Du haut des airs » dont on vous reparlera par ailleurs. Crée autour de Philippe Deyrieu à l’initiative de Jean-Patrick Capdevielle en 2007, MONTPARNASSE a déjà deux albums à son actif et, surtout, cinq passages de suite aux Francofolies de Spa. Les chouchous des organisateurs semblent s’être présentés sur toutes les scènes de Spa sauf sur celle de l’Espace Rapsat qu’ils espèrent audacieusement fouler un jour ou l’autre. Le pop-rock francophone de MONTPARNASSE est plaisant et taquine de temps en temps le genre des variétés de bonne qualité. Un des titres phares du groupe reste « Quand j’étais Jean-Paul Belmondo » qui s’est fait connaître du grand public lors d’un passage télé en France pour un « Vivement Dimanche » de Michel Drucker consacré à Belmondo.
Et puis, au rayon des surprises amusantes, on a pu apprécier la prestation de l’artiste liégeois SABINO ORSINI qui a profité de ses origines pour enregistrer, avec l’aide du célèbre parolier Jacques Duvall, un album de « Chroniques calabraises » avec des chansons qui, rédigées en italien, relatent des aventures mafieuses parfois très drôles.
.
.
.

Francos de Spa 2014 : soleil et son écrasants ce vendredi 18

Sous un soleil de plomb avec des températures avoisinant les 35°C, la deuxième journée des Francofolies de Spa a vu le public affluer nombreux. Il faut dire que l’arrivée du week-end est traditionnellement synonyme de nouveaux arrivants en quête de concerts et de découvertes. Et ce d’autant plus que le lundi sera férié en Belgique pour la fête nationale.
LES FRANCOFOLIES à KINSHASA
Les organisateurs ont tenu à profiter du rassemblement de journalistes internationaux pour présenter, lors d’une conférence de presse, les premières Francofolies africaines qui se tiendront à Kinshasa, en République Démocratique du Congo du 8 au 14 septembre. Il s’agira d’un rendez-vous métissé où les cultures africaines et francophones se mélangeront dans un programme éclectique et novateur. Si des chanteurs africains comme Epolo, Lokua Kanza ou Johnny Clegg seront à l’affiche, ceux-ci côtoieront des artistes belges comme Suarez et Saule. La chanteuse française Zaho sera également de la partie.
SUR LES SCENES DU PARC
La journée de ce vendredi 18 juillet a été plutôt bien suivie par le public du parc francofou. Dès 13 heures, ils étaient ainsi déjà quelques centaines de spectateurs à accueillir sous un soleil écrasant « Les R’tardataires » qui étaient à l’heure ! Le mot était facile… Une heure plus tard, sur l’autre scène du parc, Soan réussissait, lui aussi, à attirer un public nombreux pour faire découvrir un univers musical particulier mais intéressant. Ensuite ce fut au tour de la Belge Marie Warnant, une habituée des Francos, à venir présenter les chansons de son dernier album. Elle précéda Saint-André qui, lui aussi, proposa des extraits de son dernier opus et quelques-uns de ses succès comme « Bleu de toi ». A 20 heures, Grand Corps Malade, qui était attendu par un public nombreux, devait ravir celui-ci.
DANS LE VILLAGE ACADIEN

Marcie sur la scène acadienne ce vendredi 18 à Spa (c) Passion Chanson

Au sein de ce nouvel espace qui tire surtout son nom de la programmation des chanteurs de l’Acadie, l’affiche était complètement constituée d’artistes issus d’outre-Atlantique. Le premier groupe, au nom cinglant de « Prenez garde ! » nous a emmenés pour un voyage musical traditionnel dans la seule région bilingue du Canada. Tout y était : chanson à répondre, cuillères et podorythmie. Superbe et enchanteur ! A 20h15 est arrivée, accompagnée d’un bassiste et guitare en bandoulière, une jeune chanteuse québécoise originaire du Saguenay : Marcie. Elevée musicalement aux chansons de Barbara, Brel ou Leclerc, cette artiste a littéralement séduit le public avec des compositions personnelles douces et tendres et des textes déjà très matures. Une seule reprise figura à son répertoire : « Ma jeunesse fout l’camp » de Guy Bontempelli (quand je vous parlais de texte mature…). Et puis, en rappel, face à la demande d’un public conquis, elle proposa « Le pont de l’île » de Félix Leclerc. Commençant sa prestation devant un public clairsemé, Marcie a réussi le pari de la terminer devant près de 500 personnes ravies de trouver enfin un espace de chanson et de mélodies au sein d’un festival devenu tonitruant de rythmes. Après Marcie, c’est à nouveau une chanteuse qui a animé l’espace d’une manière bien agréable : Caroline Savoie. Originaire du Nouveau-Brunswick, cette artiste, qui est probablement la plus jeune à l’affiche des Francos 2014, a proposé, malgré son âge, un set pop-rock très abouti avec des chansons qui ont fait mouche sur le public important en cette fin de soirée encore très chaude au sens propre comme au figuré.

SUR LA SCENE RAPSAT : UN DELUGE DE DECIBELS

Julien Doré lors de la conférence de presse qui a précédé son concert (c) Passion Chanson

Faudra-t-il un jour vraiment signaler que les concerts peuvent nuire gravement à la santé ? On peut se le demander quand on voit le niveau sonore qui a été atteint ce vendredi soir sur la scène Rapsat lors du concert de M dont les faiblesses de la voix fluette n’échappaient à personne. Tout avait pourtant bien commencé avec la prestation sympathique d’Epolo qui a fait chalouper les quelque 500 spectateurs qui s’étaient massés devant le podium. Ce chanteur africain qui sera à l’affiche des 1ères Francofolies de Kinshasa en septembre (voir plus haut), a composé et écrit une chanson qui évoque son aventure « De Spa à Kinshasa » et puis interprète surtout une des mélodies de l’été : « J’ai envie de danser » ». Julien Doré a ensuite déjà commencé à « monter le son » à 19 heures pour une prestation située entre rock et chanson. Puis, après Hooverphonic, M est arrivé avec ses lunettes lumineuses et un son ultra-puissant qui n’a pas dû laisser beaucoup de tympans indemnes. Pareil à lui-même, l’artiste a attaqué un concert où les riffs de guitares et les participations du public étaient totalement équilibrées. La sono, imposante s’il fallait encore le rappeler, distillait cependant parfaitement la moindre hésitation et le plus petit soupir du chanteur qui n’était pas avare de commentaires et paroles envers son public qui était venu remplir l’Espace Rapsat plein comme un oeuf ce vendredi soir.

.
.
.

Canicule pour le début des Francofolies de Spa 2014

Mathieu Lippé sur la scène acadienne ce 17 juillet (c) Passion Chanson

Les Francofolies de l’an 2013 ont laissé un souvenir inoubliable dû à la chaleur qui a marqué les derniers jours du festival. Et voilà que le programme 2014 a commencé sous le même soleil de plomb. Comme s’il n’y avait pas eu de trêve entre les deux éditions.

Pourtant, si le climat n’a pas changé, il n’en est pas de même pour les sites du festival. En effet, après une soirée d’ouverture délirante avec le concert exceptionnel de Stromae sur la scène Rapsat, la première vraie journée des Francofolies spadoises s’est déroulée sans concert prévu sur la grande scène. Les spectacles proposés le furent donc, en majorité, dans le parc francofou et, pour le reste, dans le nouvel espace dit « village acadien ». Ce dernier endroit accueille cette année, chaque jour dès 13 heures, les artistes concourrant pour le Franc’Off et  les jeunes chanteurs francophones de l’opération « Du haut des airs ». Ce jeudi 17 juillet 2014, il y a aussi eu le Québécois Mathieu Lippé, les Acadiens des « Hotesses d’Hilaire » et, pour terminer le groupe belge « Kaptain Oats ». On retiendra la prestation assez déjantée de Mathieu Lippé qui, s’accompagnant à la guitare, a livré un set où le texte et l’humour étaient omniprésents. On décernera une mention très particulière au groupe « Les hôtesses d’Hilaire » dont le chanteur, héros charismatique barbu, a proposé une époustouflante démonstration de rock francophone à la fois actuel et « vintage ».
Dans le parc, il y avait dès 14 heures les intéressants musiciens de « La Maison Tellier », la frêle Joyce Jonathan et, aussi, parmi les francophones de l’affiche, le talentueux Renan Luce.
Et puis, dans le merveilleux petit théâtre du casino, sous-utilisé cette année, on a pu applaudir, entre autres, le Belge Olivier Juprelle qui y présentait son nouvel album avec des chansons teintées de rythmes et de ballades rock.
.
.
.

Tags: , , , , , , ,

Plus de découvertes gratuites aux Francofolies de Spa 2014

Ce qui était frappant lorsque l’on débarquait aux Francofolies de Spa en 2013, c’était la multiplicité des scènes et des podiums. Certes, il n’y avait plus d’espaces intérieurs comme ceux prévus les années précédentes au Casino (Petit théâtre et Salon Bleu) mais il y avait de nouveaux lieux qui avaient vu le jour à différents endroits de la cité. Avec notamment le jardin des Francos qui a permis d’accueillir, avec succès, les prestations des candidats au concours Franc’off ou de l’opération « Du haut des airs » et des concerts remarquables comme ceux de Natasha St-Pier, Maissiat, Giedré, Vincent Delbushaye ou encore Hay Babies et Caïman Fu.
Pour cette édition 2014, les modifications sont, à nouveau nombreuses.
.
DEUX POLES D’ATTRACTION
A la lecture du programme des concerts, il se dégage, de la part des organisateurs, une volonté évidente de « resserrer » les concerts payants en deux endroits bien précis : le parc Francofou et la Place de l’Hôtel de Ville avec la Scène Rapsat.
La première surprise d’envergure concerne d’ailleurs ce dernier lieu qui ne sera fonctionnel que trois jours sur les six du festival. La grande scène des Francofolies accueillera en effet Stromae, seul, le mercredi 16 puis M et Julien Doré avec Hooverphonic le vendredi 18 et, enfin déjà, Patrick Bruel avec Noa Moon et M’Michèle le samedi 19. Contrairement à la tradition qui semblait s’être bien installée, il n’y aura donc pas, cette année, d’émouvant rassemblement final sur la scène Rapsat le dernier soir des Francos.
Du fait de la vacance de la grande scène, certains artistes de renom ont été programmés dans le parc francofou au risque de s’y sentir (trop) à l’étroit : ce sera le cas, à notre avis, de Gaetan Roussel, Joyce Jonathan et Renan Luce (le 17); de Grand Corps Malade et Girls in Hawaii (le 18); de Sttellla et de BB Brunes (le 19), d’Emmanuel Moire et de Suarez (le 20), de Bernard Lavilliers et de Bastian Baker (le 21). Autant d’artistes qui se seraient très bien comportés devant le public fourni de la place de l’hôtel de ville.
LES DECOUVERTES GRATUITES EN « VITRINE »     
L’autre surprise de cette édition 2014 est la volonté de faire place aux découvertes grâce à un élargissement du concept des « Bars en folie » qui deviennent désormais « les Vitrines des Francos ». Dans ce nouveau contexte, sept lieux vont permettre à de jeunes artistes de se faire apprécier plusieurs fois gratuitement par le public francofou : Petit théâtre du Casino (un retour !), Village acadien (là où se trouvait jadis le « carrefour des talents »), Centre Jeunes, Radisson Blu Balmoral, le Grand Maur, le café de l’Europe et la brasserie des Thermes.
Sont ainsi notamment prévus à l’affiche de ces « Vitrines » : Benjamin Schoos (B), Mathieu Clobert (B), Caroline Savoie (Acadienne vue récemment comme candidate dans l’émission « The Voice France »), Olivier Juprelle (B), Tricia Foster (QC), Juliane Chleide (B), Montparnasse (F), Klô Pelgag (CDN), Scylla (B), Mathieu Lippé (QC), etc.
.
ENCORE DU NEUF
Les deux dernières nouveautés de cette édition 2014 des Francofolies de Spa concernent le concours Franc’Off dont le jury sera, cette année, présidé par Cali. Enfin, le 1er prix du concours portera désormais le nom de Jean-Louis Foulquier, le fondateur des Francofolies (à La Rochelle en France pour la première) disparu il y a quelques mois.
Toutes les infos supplémentaires à propos de l’édition 2014 du festival peuvent être obtenues sur le site internet des Francofolies de Spa.
.
.
.

A Spa, les Francos Juniors 2014 seront accessibles gratuitement

Créées ans le cadre des Francofolies de Spa, les Francos Juniors fêteront cette année leur 18e anniversaire. Et, contrairement à ce qui se pratiquait les années précédentes, les 4 spectacles pour jeune public seront proposés gratuitement au Théâtre des Découvertes du Casino de Spa. Chaque spectacle sera proposé à 14 heures entre le vendredi 18 et le lundi 21 juillet 2014. En voici la liste.

(suite…)

Tags: , , , , , , ,

LES INNOCENTS seront, eux aussi, aux Francofolies de Spa 2014

Les INNOCENTS - Photo (c) Richard Dumas 2013

Après plus de dix ans de silence et des expériences musicales séparées, deux des membres fondateurs du groupe « Les Innocents », Jipé Nataf et Jean-Chri Urbain, ont décidé de relancer, en duo, l’aventure mélodique de la formation phare de la pop française des années 1990. Leurs tubes imparables n’ont pas pris une ride et les deux artistes épatent toujours par leur sincérité et la complicité de leurs voix. En attendant la sortie d’un nouvel album prévu pour novembre 2014, ces formidables retrouvailles ont déjà été approuvées par le public des Francofolies de Montréal et annoncent quelques beaux moments musicaux à Spa le 19 juillet 2014 sur le coup de 18 h. 30 dans le parc Francofou.

.

.

.

Tags: , , , , , ,

 Page 5 of 11  « First  ... « 3  4  5  6  7 » ...  Last »