Marie LAFORET est décédée à l’âge de 80 ans

La chanteuse et actrice suisse Marie LAFORET est décédée ce samedi 2 novembre 2019 à Genolier (Suisse) à l’âge de 80 ans. Les causes de son décès n’ont pas été précisées.

Née le 5 octobre 1939 à Soulac-sur-Mer, en France, l’artiste est née sous le nom de Maïtena Marie Brigitte Douménach. Elle est alors la fille de l’industriel Jean Douménach qui est prisonnier en Allemagne durant la seconde guerre mondiale. Maïtena, sa soeur et sa mère sont obligées de trouver refuge à Cahors et à Lavelanet, commune d’origine de son grand-père. En mai 1945, toute la famille s’installe, avec le père revenu, à Valenciennes dans le Nord de la France. Jean Douménach y dirige alors un atelier de constructions ferroviaires pendant une dizaine d’années avant de ramener tout le monde à Paris. Après des études plutôt religieuses, Maïtena commence à s’intéresser à l’art dramatique qui devient une sorte de thérapie par rapport à un traumatisme vécu dans son enfance. En 1959, un peu par hasard et pour y remplacer sa soeur, elle s’inscrit au concours de la radio Europe 1 « Naissance d’une étoile ». Elle le remporte et obtient ainsi l’opportunité de jouer dans le film « Liberté » de Louis Malle qui ne sera finalement jamais tourné. Qu’à cela ne tienne, désormais remarquée par les gens du métier, elle va très vite jouer aux côtés d’Alain Delon et Maurice Ronet dans « Plein soleil » de René Clément. Pendant trois ans, Marie décroche de nombreux rôles dans des films français avant de se tourner, à nouveau un peu par hasard, vers la chanson. Elle enregistre un premier 45 tours qui devient l’un des grands succès francophones de l’année 1963: « Les vendanges de l’amour », chanson écrite par Danyel Gérard.

Ce coup d’essai est alors rapidement transformé avec la sortie de toute une série de « tubes » qui vont durablement installer l’artiste aux yeux verts dans le paysage de la chanson francophone. Il y a « Viens sur la montagne » (1964), « La tendresse » (1964), « La bague au doigt » (1965), « Manchester et Liverpool » (1966), « Ivan Boris et moi » (1967) et « Que calor la vida » (1968).

A partir de ce moment, Marie Laforêt désire changer de style et enregistre des chansons plus authentiques inspirées par la musique du monde. Mais cela ne marche pas et les chiffres de ventes s’écroulent. Elle est obligée, en 1972, de changer de maison de disques et de revenir à un répertoire plus apprécié du grand public. C’est ainsi qu’elle enregistre en 1973 l’adaptation française d’un titre anglo-saxon (« Rain rain » de Simon Butterfly) qui devient un « tube » monumental et international sous le titre « Viens viens ».

Puis, en 1974, c’est une autre reprise, cette fois d’une mélodie country américaine (« No charge »), qui va jouer sur la corde sensible de millions de mamans francophones pour devenir un énorme succès: « Cadeau ». Les années passent et Marie Laforêt connaît d’autres succès comme « Mais je t’aime » ou « Arlequin » et puis, en 1977, elle rend un hommage aux Beatles dans le retentissant « Il a neigé sur Yesterday ».

L’année suivante, Marie Laforêt s’installe à Genève et demande la nationalité suisse qu’elle acquiert. En 1979, elle fait son retour au cinéma dans « Flic ou voyou » où elle côtoie Belmondo et Galabru. Elle joue alors dans de nombreux films dont « Tangos, l’exil de Gardel », prix du jury au Festival de Venise en 1985. Deux ans auparavant, en 1983, elle se retrouve à nouveau dans les hit-parade avec un 45 tours dont la chanson « Y’a pas d’raison » est un succès.

Point de vue musique, Marie Laforêt ne se manifeste plus ensuite avant 1993 où elle sort un album dont elle écrit tous les textes: « Reconnaissances ». Au début des années 2000, Marie Laforêt se tourne vers le théâtre en interprétant, notamment, le rôle de Maria Callas dans « Master Class ». En septembre 2005, elle revient à la chanson sur scène, après 33 ans d’absence, au théâtre des Bouffes-Parisiens et c’est un triomphe. Dans la foulée, une grande tournée internationale d’adieu est prévue pour 2007 mais des problèmes de santé contraignent la chanteuse à l’annuler.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Après celle de Cabrel, la discographie complète de Goldman est (enfin) disponible en streaming

Jean-Jacques Goldman en 1990

Depuis ce vendredi 23 août 2018, la discographie complète de Jean-Jacques Goldman est disponible sur les plateformes musicales comme Deezer ou Spotify. Goldman, très engagé dans la défense des droits d’auteur, refusait jusqu’ici que ses oeuvres se trouvent sur les plateformes musicales de streaming. Il y a quelques mois, pour ses 40 ans de carrière, Francis Cabrel, autre irréductible face à la consommation numérique de la musique, avait lui aussi finalement accepté la présence de ses chansons sur Deezer ou Spotify. Dans le cas de Cabrel, comme pour Goldman, aucune précision n’a été apportée sur les termes d’un éventuel arrangement financier pour l’utilisation et l’écoute de leur répertoire sur ces plateformes digitales.
.
Le streaming continue de porter le marché musical en France. Selon le SNEP, principal syndicat des producteurs français, le streaming porte désormais la consommation de musique en France.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , ,

BERNARD LAVILLIERS interrompt brièvement sa tournée d’été pour des ennuis de santé

Bernard Lavilliers aux Francofolies de Spa le 21 juillet 2014 (c) Passion Chanson

Bernard Lavilliers a dû annuler un concert prévu ce vendredi 12 juillet 2019 en Suisse au Festival « Sion sous les étoiles ». Le chanteur français, qui a posté une vidéo sur son compte Facebook, se dit obligé d’accepter une opération d’urgence et de se reposer ensuite durant quelques jours. A 72 ans, Bernard Lavilliers confirme ne pas être emballé à l’idée de devoir se reposer et espère retrouver son public et la scène au plus vite. Selon le manager de l’artiste, ses ennuis de santé n’ont rien de grave et il n’y a rien d’inquiétant.
.
Le prochain spectacle de Bernard Lavilliers est prévu pour le dimanche 14 juillet au festival Décibulles en Alsace et aucune annulation n’est évoquée pour le moment.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Francofolies de Spa 2019 : le Franc’Off fête sa 25e édition !

Réservé aux Belges, le concours Franc’Off, organisé dans le cadre des Francofolies de Spa, en sera à sa 25e édition en juillet 2019. Il a déjà révélé des artistes comme Eté 67, Balimurphy, Stéphanie Blanchoud, Orféo, Larko, Roscoe, Dalton Télégramme, Aprile, Les R’Tardataires, Fantøme, Rive, Arden ou encore Atome.
.
Cette année, neuf nouveaux groupes et artistes se produiront en alternance sur deux scènes du festival et tenteront de séduire le public et, surtout, le jury composé de professionnels belges et étrangers.
.
Les candidats peuvent convoiter de nombreux prix parmi les diverses récompenses offertes par les partenaires du concours : Fédération Wallonie- Bruxelles, Sabam for Culture, Team 4 Action, Ça Balance, Les Francosessions, PlayRight+, Les Deux Ours, l’OpenStream Festival, FrancoFaune, l’Inc’Rock, etc.
.
Et pour fêter dignement cette 25e édition, le jury sera cette année chapeauté par deux co-présidents: Saule et Tim Dup. Deux artistes que le festival a toujours soutenu et qu’il est heureux d’accueillir durant les quatre jours.
.
Les artistes programmés pour cette édition 2019 sur la scène Sabam for Culture:
.
Jeudi 18 juillet : FRANCOIS BIJOU (Scène Sabam for Culture à 13h00), ANTOINE ARMEDAN (Scène du Parc à 14h00), ARTY LEISO (Scène Sabam for Culture à 15h00).
.
Vendredi 19 juillet : MELANIE ISAAC (Scène Sabam for Culture à 13h00), KALINE (Scène du Parc à 14h00), AMBIANCE NEFASTE (Scène Sabam for Culture à 15h00).
.
Samedi 20 juillet : DEBORAH BIVER (Scène Sabam for Culture à 13h00), TIBIDI (Scène du Parc à 14h00), TURQUOISE (Scène Sabam for Culture à 15h00).
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Aphone, Salvatore ADAMO annule ses concerts jusqu’au 7 juin 2019

Un hématome placé sur une corde vocale, qui provoque une aphonie temporaire, contraint Salvatore Adamo à annuler ses concerts jusqu’au 7 juin 2019. Sa participation au concert caritatif de Sint-Niklass (B), ce jeudi 30 mai 2019, n’aura donc pas lieu. Salvatore Adamo sera donc à nouveau en tournée et à l’affiche des festivals à partir du 7 juin 2019. Le concert de la Salle Pleyel prévu à Paris le 30 novembre 2019 est bien entendu maintenu.
.
.
.

Tags: , , , , , , , ,

Patrick BRUEL fêtera ses 60 ans sur scène à Bruxelles le 14 mai 2019

Patrick Bruel aime le public belge et celui-ci le lui rend bien. L’histoire d’amour a commencé en 1989, au plus fort de la « Bruelmania », à Liège et s’est, depuis, poursuivie sans faille pour celui qui sera de nombreuses fois sur les scènes de la Belgique francophone en 2019.

L’artiste avait ainsi prévu un concert le 28 février à Forest-National (Bruxelles) mais celui-ci a rapidement affiché complet. Et, alors que le chanteur était annoncé à l’affiche des Francofolies de Spa le samedi 20 juillet 2019, deux autres dates étaient annoncées à Bruxelles pour les 15 et 16 mai. Et, là aussi, toutes les places se sont très vite vendues. Au point que Patrick Bruel a maintenant annoncé qu’il fixerait un rendez-vous supplémentaire à ses admirateurs belges le 14 mai 2019 à Forest-National… c’est-à-dire le jour de son 60e anniversaire! Gageons que la grande chorale bruxelloise sera, ce soir-là, à la hauteur de l’événement… Pour fêter 60 ans de vie mais aussi 30 ans d’amour de la chanson partagé avec la Belgique francophone!

Tags: , , , , , , , , ,

Véronique SANSON ne reprendra pas ses concerts avant février 2019

Véronique Sanson en 2013

Déjà obligée d’annuler toute une série de concerts depuis la rentrée 2018, la chanteuse Véronique Sanson s’est vue contrainte d’annuler onze nouveaux spectacles prévus à partir de fin novembre. C’est le traitement de sa tumeur qui l’oblige ainsi à un repos supplémentaire d’au minimum trois mois selon son producteur Gilbert Coullier. Et ce sont, plus particulièrement, les effets secondaires dus à la radiothérapie qui la forcent à cette période de  repos supplémentaire.
.

De ce fait, bien entendu, la chanteuse de 69 ans ne pourra pas assurer la seconde partie de sa tournée. Sont ainsi annulés les onze concerts prévus à partir du 30 novembre dont les quatre spectacles parisiens à la Salle Pleyel en décembre. Les billets sont remboursables dans les points de vente où ils ont été achetés.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , ,

800.000 exemplaires de l’album posthume de Johnny Hallyday en vente dès ce vendredi 19 octobre 2018

Le 51e album studio de la rockstar française, « Mon pays c’est l’amour », qui sort donc dix mois après son décès, sera promu par des interviews et des émissions accordées à la veuve de l’artiste Laeticia Hallyday.
.
C’est Maxim Nucci qui a composé et réalisé le disque et Bertrand Lamblot en est le directeur artistique.
.
Dix titres composent l’album: « J’en parlerai au diable », « Mon pays, c’est l’amour », « Made in rock’n’ roll », « Pardonne-moi », « 4m2 », « Back in LA », « L’Amérique de William », « Un enfant du siècle », « Tomber encore » et « Je ne suis qu’un homme ».
.
.
.

Tags: , , , , , , , ,

Deux concerts majeurs de Brel ce 9 octobre 2018 dans les cinémas francophones

Décédé le 9 octobre 1978 à Paris, Jacques Brel n’était plus monté sur scène depuis ses adieux à l’Olympia de Paris en 1966. Pour célébrer les 40 ans de la disparition du chanteur belge, les versions restaurées de deux concerts de ses concerts, celui de Knokke-Le-Zoute en 1963 et celui de ses adieux à l’Olympia, seront projetées dans 170 salles de cinéma en France, Belgique et Suisse ce mardi 9 octobre 2018.

Pour la première fois, le public pourra découvrir ces deux films « avec son et image restaurés ».

Baptisée « Brel, Ne nous quitte pas », la projection des deux films, d’une durée totale de 100 minutes, est organisée à 19h30 dans les cinémas Pathé, Gaumont, Kinépolis, Cinéville, Megarama, dans de nombreuses salles indépendantes et à la fondation Brel à Bruxelles.

Les informations sur les lieux de projection sont disponibles en CLIQUANT ICI.

Tags: , , , , , , , , , , ,

40 ans après le décès de Jacques Brel, Fred Hidalgo raconte les derniers moments de l’artiste

C’est en 2011 que le journaliste français, spécialiste de la chanson, Fred Hidalgo décida de partir sur les traces de l’une de ses idoles : Jacques Brel. Sur celles que le chanteur belge laissa en tous cas aux îles Marquises à la fin de sa vie. Là bas, Fred Hidalgo a patiemment recueilli les confidences et témoignages des anciens amis de Jacques Brel en Polynésie. Et, aujourd’hui, cinq ans après le livre intitulé “L’aventure commence à l’aurore”, l’ouvrage nommé “Le Voyage au bout de la vie” pourrait bien être le livre définitif sur Jacques Brel. Un artiste hors du commun redevenu anonyme et incarnant, pour de bon en Polynésie, ce Don Quichotte qu’il avait admirablement joué à la scène. Une manière très originale, franche et directe de découvrir comment, en se faisant Marquisien, Brel le “Belgien” est devenu, vraiment, le Grand Jacques. Le livre est paru aux éditions « L’Archipel ». En savoir plus: visitez le blog de Fred Hidalgo (en cliquant ici).
.
.
.

Tags: , , , , , , , ,

JACQUES NUOVO et LEVURE de retour sur scène ce 22 septembre 2018

A 60 ans, Jacques Nuovo se sent comme un jeune artiste à l’idée de fouler les planches du théâtre royal de Mons le 22 septembre pour un spectacle varié, coloré et très éclectique musicalement. Et, même si le chanteur se défend de parler d’un bilan, il est certain que cette soirée retracera les grandes lignes d’une carrière sans doute discrète mais aussi très fournie en expériences diverses.
*
Né à Jemappes (Mons), dans le Borinage, Jacques est issu d’une famille originaire de San Cataldo en Sicile et son père est boulanger. Déjà passionné par la musique, le jeune homme s’oriente pourtant vers l’électricité mais finit par reprendre la boulangerie de son père. C’est sans doute cette activité qui le pousse à donner le nom de « Levure » au groupe musical qu’il fonde au début des années 1980 avec Franco Seminara et Salvatore Miraglia entre autres. La formation a pour particularité de composer, d’écrire et d’interpréter des chansons en patois picard wallon comme on le parle dans la région boraine. Après s’être retrouvé en finale du Grand-Prix de la Chanson Wallonne en 1980, Levure connaît le succès avec le titre « Ed tourpine » (que l’on peut traduire par « Je végète ») co-signé par Nuovo et Miraglia en 1981 et « El djambot du cié qu’a émigré » (« Le fils de celui qui a émigré ») en 1983. Cette année-là, le groupe est à nouveau finaliste du GP de la Chanson Wallonne où il se distingue en interprétant une fois de plus des textes sociaux sur des mélodies légères. En 1984, alors que Levure se dissout après un ultime disque en français (« Va travailler »), Jacques Nuovo est aidé par son célèbre concitoyen Salvatore Adamo pour enregistrer un premier 45-tours francophone en solo. C’est le guitariste d’Adamo, Jérôme Munafo, qui signe d’ailleurs les arrangements de « Dans mon verre » et « Lettre à une amie ». Le succès de ce premier essai est encourageant car les radios de la Belgique francophone diffusent bien le disque. Jacques Nuovo enregistre alors « Un enfant de toi » en 1985 puis, en duo avec Franco Seminara, une chanson sur le handicap: « Vivre comme toi » en 1986. Jacques participe ensuite au Festival 88, un concours organisé à Bruxelles par la société des auteurs belges SABAM où il présente la chanson « J’aurais voulu ». En 1990, il chante « Cannibale si tu veux » et représente, en 1993, la Belgique et la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone) au concours de chansons de la Truffe de Périgueux en France. Puis, au milieu de la décennie, Jacques Nuovo sort son premier et seul album à ce jour. L’opus s’appelle à juste titre « L’album » et, sur ce disque réalisé avec l’aide du musicien Aril Laury, on retrouve des réenregistrements de « Dans mon verre », de « Un enfant de toi » ou encore de « Ed tourpine » en souvenir du groupe Levure. Les titres restants sont nouveaux: « Je survivrai », « Van Gogh », « Après minuit » ou « Si ton amour tremble » par exemple. Face au succès très mitigé du CD, Jacques Nuovo va petit à petit délaisser la chanson sans pour autant quitter le monde artistique et musical. C’est ainsi qu’en 2007, il met sur pied et lance, dans la province belge de Hainaut, un concours musical pour jeunes talents appelé « Envol des Cités » dont le succès est grandissant. Comme un clin d’oeil, en décembre 2011, Jacques Nuovo dédie une chanson au bourgmestre de sa ville natale de Mons qui est alors aussi le premier ministre belge Elio Di Rupo : le « Doudou tango d’Elio ». En 2014, Jacques Nuovo parvient, avec Salvatore Miraglia et quelques autres musiciens, à réenregistrer dix chansons parmi celles qui ont fait connaître le groupe Levure au début des années 1980. Et, contre toute attente, malgré les voix et la technique qui ont changé, la magie se produit et les chansons ne semblent pas avoir pris une ride.
*
Sur la scène du théâtre royal de Mons, grâce à la proposition du directeur de la salle, Salvatore Anzalone, et grâce à la collaboration artistique du guitariste Roberto Di Ferdinando, Jacques Nuovo espère conquérir à nouveau le public qui l’attend depuis longtemps. Mais il convoite aussi, secrètement, de recueillir l’attention des plus jeunes qui, bien souvent, ne le connaissent que comme l’organisateur de « L’Envol des Cités ».
*
L’artiste n’a en tous cas pas lésiné sur les moyens pour proposer une soirée variée avec, notamment, la participation du groupe Levure, de quelques amis artistes et aussi avec quelques surprises.
*
Rendez-vous ce samedi 22 septembre au théâtre royal de Mons dès 20 heures pour ce beau moment d’authenticité artistique.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Nouvel album « Le mot dit » de Guillaume Ledent : musique, qualité, musicalité

En onze chansons, Guillaume Ledent, accompagné du groupe « Dérange ta chambre », nous emmène dans la vie d’un enfant qui nous raconte son quotidien mais aussi tout son univers de rêves. Et chaque texte porte sa particularité avec des mots propres, simples et musicaux. Ce qui est formidable, c’est que Guillaume semble avoir gardé cette fraîcheur et cette candeur qui permet à certains adultes de bien cerner les préoccupations des enfants qui les entourent pour mieux en rendre compte dans des textes qui s’adressent aussi bien aux grandes personnes qu’aux plus jeunes.
.
Et ici, clairement, de par la musique et le vocabulaire utilisés, il est question de toucher plutôt les enfants que les tout-petits ou les ados.
.
Au rayon des chansons que l’on peut qualifier de « sérieuses », on relèvera « Emilie Parfaite », la première chanson du disque, qui, avec un texte d’emblée basé sur la sonorité des mots, nous parle d’une copine comme nous en avons tous (eue) : perfectionniste voire maniaque. Et puis il y a les questions que notre monde contemporain impose aux enfants et qui se retrouvent dans quelques titres de l’album. De manière légère avec « Maman s’affole » qui évoque la peur de vieillir et la crainte de la nouvelle ride face au miroir des années qui passent. Ou de façon plus grave dans la chanson « Si c’était nous? » et qui tire un bilan de tout ce qui pourrait nous arriver et qui tracasse les mômes d’aujourd’hui (« Je veux un JT de bonnes nouvelles »). Sans oublier la plus concernante et actuelle des chansons: celle qui évoque Malaïka, une petite fille réfugiée malienne sans papiers qui a été renvoyée chez elle et qui suscite l’incompréhension dans la classe d’école.
.
Enfin, il y a les mélodies douces, intimistes, aux textes oniriques spécifiques à l’enfance. « Obago » et « Dimanche flanche » sont de celles-là et nous rappellent le doux cocoonisme de nos jeunes années d’insouciance où de simples objets de notre quotidien étaient bien souvent sources d’évasion.
.
Côté musique, Guillaume Ledent est proche de la pop de Calogero et des mélodies douces de Souchon. Et, pour parler jeune public, on n’est pas dans le rock d’André Borbé ou dans la comptine d’Henri Dès. Et cela nous conforte dans l’idée d’un répertoire qui touche plutôt les grands enfants voire les pré-adolescents.
.
Une chose est en tous cas certaine: l’écriture, la composition mais aussi la réalisation de cet album sont de grande classe et donnent vraiment envie d’en découvrir la déclinaison sur scène. Bientôt sans doute puisque, déjà, un concert a été proposé à Bruxelles récemment.
.
A PROPOS DE GUILLAUME LEDENT
.

Guillaume Ledent à Maurage le 22 avril 2017 (c) Passion Chanson

Originaire de Tournai en Belgique, Guillaume Ledent n’est pas un nouveau venu dans le domaine de la chanson. Ses débuts remontent au début des années 2000 et prennent l’allure d’une aventure musicale collective au sein d’un groupe nommé « Dîne à quatre ». Il s’adresse alors aux adultes et propose des chansons au concours « Musique à la Française » de Bruxelles où il se fait remarquer en 2003. Un premier album est commercialisé en 2005 qui connaît un beau succès d’estime. Trois ans plus tard, l’album « Ton océan » reçoit un accueil plus marqué et des chansons en sont radiodiffusées. Parmi elles, il y a un duo avec un autre artiste belge talentueux : Saule (« L’amour au four »). En 2010, un troisième opus (« La récréation ») permet à Guillaume Ledent d’élargir son public à la France, la Suisse et, aussi, le Maroc, où il chante dans des festivals. La vie de famille de l’artiste lui inspire alors des chansons qu’il ne va pas destiner au jeune public mais plutôt et plus largement à un public familial. L’album « Dérange ta chambre » qui sort en 2012 est congratulé par la presse belge et permet à l’artiste de proposer près de 100 concerts en Belgique et en France. Après une nouvelle expérience d’un album partagé avec le chanteur belge Guillaume Duthoit en 2014 (« Histoires d’écailles et de plumes »), il se produit en première partie de Nicolas Peyrac en acoustique le 22 avril 2017 à Maurage (B) et travaille à l’élaboration d’un nouvel album « familial » dont on vous parle ci-dessus: « Le mot dit ».
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , ,

 Page 1 of 20  1  2  3  4  5 » ...  Last »