Un peu chanteur mais très grand acteur, Michel PICCOLI nous a quittés à 94 ans

Michel Piccoli au festival de Cannes en 1993 (c) Georges Biard

L’acteur et comédien français Michel Piccoli est décédé le 12 mai 2020 d’un accident cérébral survenu à Saint-Philbert-sur-Risle, dans l’Eure (F). Mais la nouvelle n’a été révélée par sa famille que ce lundi 19 mai.
+
Né le 27 décembre 1925 à Paris, dans le 13ᵉ arrondissement, ce fils de violoniste ne se destine pas vraiment à la musique mais plutôt au théâtre en s’inscrivant, dès que possible, au célèbre cours Simon. Dès la Libération, il entame une carrière cinématographique dans le film « Sortilèges » de Christian-Jaque. Puis, il fait partie de la compagnie Renaud-Barrault qui lui permet de faire du théâtre. Dans les années 1960 et 1970, il va devenir l’un des acteurs les plus marquants du cinéma français en se retrouvant à l’affiche de films comme « Le mépris », « Max et les Ferrailleurs », « Vincent François Paul et les autres », « Belle de jour », « Le charme discret de la bourgeoisie » ou encore « La grande bouffe ». En 1969, il joue aux côtés de Romy Schneider dans le film de Claude Sautet « Les choses de la vie ». A cette occasion, Michel Piccoli enregistre une intervention parlée dans la chanson du film interprétée par Romy Schneider: « La chanson d’Hélène ».

Sept ans plus tard, en 1976, il enregistre sous son nom un 45-tours dont l’idée revient à Pierre Perret qui écrit les textes des deux morceaux parlés: « L’art d’aimer » et « Alors, c’est oui ? ».

La dernière apparition de Michel Piccoli dans le domaine de la chanson francophone a lieu en 2002. C’est cette année-là qu’il enregistre le texte de Boris Vian « Le déserteur » qu’il récite sur l’album hommage « Autour de Serge Reggiani ».
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aussi talentueux que modeste, l’artiste kabyle IDIR est décédé à 70 ans

En 2017

De son vrai nom Hamid Cheriet, l’auteur-compositeur-interprète et musicien Idir était né le 25 octobre 1949 à Ait Yenni en Kabylie (Algérie). Il vient de décéder ce 2 mai 2020 à l’hôpital parisien Bichat-Claude-Bernard.
.
Fils de berger, il est élévé dans une région d’Algérie où la tradition berbère est vivace. Sa maman et sa grand-mère sont des poétesses conteuses que l’on vient écouter de loin. Une ativité qui va favoriser, chez le jeune Hamid, l’amour du mot, du texte et de l’oralité. La musique l’intéresse aussi : celle qu’il apprend à jouer sur la flûte qu’il a lui-même taillée dans un roseau. Pourtant, lorsqu’il s’agit de penser à une profession et à des études, c’est vers les sciences, et plus particulièrement la géologie, qu’il se tourne pour espérer une carrière dans l’industrie du pétrole. Adolescent, au lycée d’Alger où il étudie, il se familiarise avec la guitare folk que lui présente un coopérant français. Gardant en lui cette passion qu’il possède depuis qu’il est tout petit pour la musique et le chant, Hamid n’hésite pas, en 1973, lorsqu’il se trouve sollicité par hasard pour remplacer au pied levé la chanteuse Nouara dans un studio de Radio Alger. Et, en quelques secondes, il fait de cette berceuse dont il est le compositeur son premier grand succès : « Rsed A Yidess » (« Que vienne le sommeil »). Sa popularité soudaine l’oblige à graver cette chanson sur un disque 45 tours où figure aussi « A Vava Inouva » (« Mon papa à moi »).

Et, alors qu’il remplit ses obligations militaires, le succès de ces deux chansons dépasse les frontières de l’Algérie. C’est ainsi qu’en 1975, les responsables de la maison de disques Pathé Marconi l’invitent à venir à Paris pour lui produire un premier album. Le titre « A Vava Inouva », qui figure sur ce premier 33 tours sorti en 1976, connaît alors la gloire dans 77 pays et est traduit dans quinze langues. Dans la foulée de cette notoriété nouvelle, Idir cède aux sollicitations mercantiles de sa maison de disques et commercialise un nouvel album en 1979 : « Ayarrach Negh » (« À nos enfants »). Les concerts s’enchainent aussi et cette mise en lumière n’est pas totalement au goût de cet artiste qui aime composer pour lui et d’autres mais qui n’est pas totalement dans la démarche que veut lui faire suivre le show-business. Il décide alors de se retirer de la vie publique en donnant quelques rares spectacles de temps à autre. Son absence va durer une dizaine d’années et va être interrompue par la sortie d’un CD compilation de 17 chansons extraites de ses deux premiers albums. Mais la volonté d’Idir est de ré-enregistrer ses titres avec une qualité plus contemporaine. Après une âpre bataille juridique avec son ancienr producteur, il obtient le droit de le faire et en profite pour remonter sur scène comme au New Morning à Paris en février 1992. En 1993, Idir commercialise un nouvel album où il même instruments traditionnels et sonorités modernes : « Les chasseurs de lumière ». Il présente ses nouvelles chansons au public parisien de l’Olympia en juin. Mais le vrai retour à la musique avec la sortie d’un nouveau disque a lieu six ans plus tard, en 1999, avec la commercialisation de l’album « Identités » où il rend hommage à différentes cultures en invitant à chanter avec lui des artistes aussi divers que Manu Chao, Dan Ar Braz, Zebda, Maxime Le Forestier, Geoffrey Oryema ou Gilles Servat. Le 8 juillet 2001, il met sur pied une soirée au Zénith de Paris où de nombreux artistes viennent sur scène pour soutenir la révolte du peuple kabyle face au pouvoir algérien. En 2002, une compilation est éditée sous le titre « Deux rives, un rêve » : on y trouve des titres inédits dont « Pourquoi cette pluie » écrit et composé par Jean-Jacques Goldman.

La sortie de cet album est suivie d’une tournée de concerts à travers toute la France. Pour les trente années de carrière d’Idir en 2005, un CD live accompagné d’un double DVD est commercialisé qui retrace son parcours de la Kabylie aux théâtres du monde entier. Deux ans plus tard, alors que la France est en pleine campagne pour les élections présidentielles, Idir signe un album fort des symboles républicains : « La France des couleurs ». Il signe la plupart des chansons avec la collaboration de jeunes artistes comme Grand Corps Malade, Zaho ou Akhenaton entre autres. Il faut ensuite attendre 2013 pour découvrir l’opus suivant qui a pour titre « Adrar Inu » (« Ma montagne »), une oeuvre plus intimiste s’apparentant à un retour aux sources de l’artiste. Quatre ans plus tard, le disque « Ici et ailleurs » réunit autour d’Idir une série de chanteurs français qu’il apprécie et qui l’apprécient : Francis Cabrel, Patrick Bruel, Bernard Lavilliers, Charles Aznavour, Maxime Le Forestier, Tryo, Gérard Lenorman, Grand Corps Malade et, pour un duo virtuel celui-là, Henri Salvador. Idir va alors chercher au fond de chaque mélodie partagée son côté oriental qu’il souligne en y ajoutant, en partie, la traduction kabyle du texte original.

Le 4 janvier 2018, il est à Alger, après 38 ans d’absence, et il y chante pour le nouvel an berbère. Idir meurt le 2 mai 2020 à l’hôpital Bichat à Paris, des suites d’une longue maladie.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Antoine Armedan propose sa chanson de confinement : « Ensemble c’est tout »

Antoine Armedan

Passion Chanson vous a déjà parlé de cet artiste belge qui a pour nom Antoine Armedan et qui a déjà commercialisé deux albums de bonne facture. Confiné chez lui comme beaucoup de monde en ce mois d’avril 2020, l’artiste s’est livré à l’observation de son jardin et en a réalisé de très belles images printanières. Puis, il a aussi écrit un texte et composé une musique sur cet étrange état de confinement qui ne laisse pas les artistes de marbre. Ainsi est née une nouvelle chanson qui a pour titre « Ensemble c’est tout ».
La vidéo qui accompagne les mots d’Antoine est interpellante et nous pose la question de notre passé en remettant en cause notre futur.
Postée sur Facebook, elle a comptabilisé plus de 10.000 vues et 300 partages en un jour. De quoi alerter les responsables du label discographique 30 février (Pias) qui ont proposé à Antoine de commercialiser la chanson.
Elle est téléchargeable légalement sur iTunes, Google Play et Amazon music. Elle peut être écoutée en streaming sur Spotify, Deezer et Apple Music.
En attendant, nous ne résistons pas à l’envie de la partager avec vous. Bonne écoute !

Tags: , , , , , , , ,

Bruxelles : la cérémonie de remise des Octaves de la Musique est annulée

Vu les difficultés d’organiser un événement à la rentrée suite à la crise sanitaire actuelle, le comité d’organisation des Octaves de la Musique, dont la remise était prévue le 8 juin 2020, n’a pas pu reporter la soirée de remise des récompenses aux artistes de la Belgique francophone. En conséquence, la soirée des Octaves de la Musique 2020 est tout simplement annulée.
.
Afin d’apporter un soutien, même modeste, aux artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les organisateurs ont toutefois décidé de dévoiler l’ensemble des nominés dans le courant du mois de mai. Quant aux lauréats, ils seront connus à la date initialement prévue, soit le 8 juin 2020. Un effort supplémentaire sera aussi réalisé pour mettre en avant, de manière digitale et télévisuelle, ces artistes. Le seul et unique objectif de l’équipe d’organisation est, précise-t-elle, de mettre en avant les talents et la diversité du secteur musical de la Belgique francophone qui en a, plus que jamais, besoin.
.
Pour rappel, depuis 17 ans, les Octaves de la Musique récompensent et mettent à l’honneur les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles de huit catégories musicales différentes : chanson française, musiques urbaines, musique classique, musiques du monde, pop/rock, musiques électroniques, jazz et musique contemporaine. depuis 17 années.
.
D’ores et déjà, l’édition 2021 se révélera exceptionnelle avec la présence des lauréats 2020 et 2021 sur scène.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , ,

CLOE DU TREFLE met en ligne sa vidéo carte postale du Chili !

Voilà des années que l’artiste belge Cloé du Trèfle promène son sourire et ses talents électro sur les scènes de son pays natal et de l’Europe francophone.
.
Mais voilà aussi que d’autres horizons s’ouvrent pour la talentueuse multi-instrumentiste qui exporte désormais ses mélodies aux quatre coins du monde.
.
En témoigne cette nouvelle vidéo (à visionner ci-dessous) qui accompagne la chanson « Tu t’élances » et qu’elle nous a ramenée de sa récente tournée au Chili. Avec des images extraordinaires d’un périple qui restera sans doute gravé dans sa mémoire pour longtemps.
Nous ne résistons pas à l’envie de partager avec vous ces moments particuliers d’un voyage sans doute formidable.
Le morceau est réalisé avec les violoncelles de Céline Chappuis & Thècle Joussaud ainsi que les choeurs de Constanza Guzmán. Le montage de la vidéo est signé Pierre Marino-Smette & Shoot for the Moon.

.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Belgique : tous les festivals sont annulés jusqu’au 1er septembre 2020

(c) Passion Chanson

Dès les nouvelles mesures de précaution pour lutter contre le coronavirus covid-19 annoncées le mercredi 15 avril 2020 par la première ministre belge Sophie Wilmès, on a su que tous les festivals et manifestations de masse seraient interdites en Belgique jusqu’au 31 août inclus.
.
En ce qui concerne les festivals accueillant des artistes francophones, voici donc, notamment, ceux qui sont annulés :
* le festival Lasemo (à Enghien du 9 au 12 juillet 2020 avec Vanessa Paradis, Les Cowboys Fringants, LEJ, La Rue Kétanou, Boulevard des Airs, Claire Laffut, Hippocampe Fou, Cédric Gervy, les Déménageurs, etc.),
Francofolies de Spa (du 17 au 20 juillet 2020 avec Mika, Tim Dup, Soprano, Black M, Suarez, Christophe Maé, Marc Lavoine, Saule, Cali, -M-, Vanessa Paradis, Stephan Eicher, Pomme, etc.),
* Esperanzah (à Floreffe du 31 juillet au 2 août 2020 avec Catherine Ringer, Philippe Katerine, Oxmo Puccino, Yseult, etc.),
* le Ronquières Festival (les 1er et 2 août 2020 avec Pomme, Dionysos, Roméo Elvis, -M-, etc.),
* le Brussels Summer Festival (du 19 au 23 août 2020 avec Odezenne, Henri Dès & Ze Grands Gamins, etc.),
* les Solidarités (à Namur du 28 au 30 août 2020 avec Arcadian, Bagarre, François Hadji-Lazaro, Gauvain Sers, Jean-Louis Aubert, La Grande Sophie, les Innocents, Lomepal, Oldelaf, Suzane, Tim Dup, Tryo, Yannick Noah, etc.),
* Scène-sur-Sambre (à l’abbaye d’Aulne, Gozée, du 28 au 30 août 2020 avec Caravan Palace, Suzane, etc.).
.
Les organisateurs de certains de ces festivals ont toutefois déjà décidé des dates de report en 2021. C’est le cas pour :
* Lasemo : 9, 10 et 11 juillet 2021 (www.lasemo.be)
Francofolies de Spa : du 22 au 25 juillet 2021 (www.francofolies.be)
* Esperanzah : du 30 juillet au 1er août 2021 (www.esperanzah.be)
* Brussels Summer Festival : du 18 au 22 août 2021 (www.bsf.be)
* Les Solidarités : 27, 28 et 29 août 2021 (www.lessolidarites.be)
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les Francofolies de Spa (B) elles-aussi annulées en raison du coronavirus

C’était un secret de polichinelle depuis quelques jours même si ses organisateurs tenaient le silence : les mesures de confinement appliquées en Belgique suite à la pandémie du coronavirus covid-19 devraient sans doute avoir raison des Francofolies de Spa (B) en juillet 2020.
Et, cette fois, le doute n’est plus permis puisque la décision est tombée : aucun événement culturel ne pourra être organisé avant le 31 août 2020 en Belgique.
Ce qui signifie donc bien l’annulation pure et simple des Francofolies de Spa qui devaient se tenir du 17 au 20 juillet 2020. La ville thermale sera donc privée des concerts d’artistes comme Mika, Tim Dup, Soprano, Black M, Suarez, Fally Ipupa, Glauque, Yuzmv, Christophe Maé, Marc Lavoine, Saule, Cali, -M-, Vanessa Paradis, Stephan Eicher, Pomme, etc.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Annulation de l’Ardèche Aluna Festival 2020 à Ruoms (F)

Le Festival Ardèche Aluna, qui devait avoir lieu, à Ruoms (F – 07), du 25 au 27 juin 2020, est, lui aussi, annulé en raison des nouvelles directives de l’état français concernant le ralentissement de la propagation du coronavirus covid-19. L’affiche de cette année 2020 comprenait, notamment, les noms de Soprano, Angèle, Patrick Bruel, Jean-Louis Aubert, Vitaa & Slimane, Véronique Sanson, Tryo, Suzane, la Rue Kétanou, les Frangines, Tim Dup, Les yeux d’la tête et Joseph Chédid.
.
Les organisateurs ont signalé l’annulation par un communiqué qui précisait encore : « La situation sanitaire inédite impose une priorité : la protection de la santé de tous et toutes. Toute l’équipe d’Aluna Festival est évidemment solidaire de ces consignes. Nos pensées s’adressent avant tout aux malades, au personnel soignant et à toutes les personnes qui se trouvent en première ligne face à cette épidémie. Sachez que cette décision touche aussi toute l’équipe d’Aluna Festival qui travaille depuis des mois sur cette édition. Nous pensons également aux artistes, bénévoles, partenaires, intermittents et prestataires, et à vous cher public. Nous vous donnons rendez vous tous ensemble l’année prochaine pour partager un moment de joie et de musique qui aura une saveur toute particulière, les 24, 25 et 26 juin 2021. Concernant les billets 2020, nous proposons aux festivaliers qui le peuvent et qui souhaitent apporter leur soutien au festival, de les conserver pour une nouvelle édition 2021, sinon un remboursement restera possible. Il vous faudra simplement un peu de patience car les mesures de confinement actuelles ralentissent les actions. »
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les Francofolies de La Rochelle (F) n’auront pas lieu en 2020

En raison de la crise sanitaire liée au coronavirus Covid-19 et suite aux mesures décrétées par la France ce 13 avril 2020, les organisateurs des Francofolies de La Rochelle (F) se voient contraints d’annuler l’édition 2020 de leur festival qui devait se tenir du 10 au 14 juillet. Avec un public évalué à  150.000 personnes en 2019, les Francofolies devaient, notamment accueillir en 2020 des artistes comme Mika, Nekfeu, Jean-Louis Aubert, Alain Souchon, Dadju, Saez, M. Pokora, Roméo Elvis, Catherine Ringer, Claudio Capéo, Philippe Katerine, Marc Lavoine, Laurent Voulzy, Stephan Eicher, Vincent Delerm, Keren Ann, Izia, Pomme, Jeanne Cherhal, Nicoletta, Salvatore Adamo, Louis Chédid, Suzane, Tim Dup et Cyril Mokaiesh notamment. La 36e édition est reportée aux mêmes dates en 2021.
.
Les Francofolies de Montréal (Québéc, Canada) se tenant en juin ont déjà été annulées depuis un moment. Quant à la tenue des Francofolies de Spa (B) qui devraient avoir lieu du 17 au 20 juillet 2020, elle dépendait, notamment, du maintien de celles de La Rochelle compte tenu des artistes présents au cours des deux manifestations amies. Il semble donc, désormais, que l’on s’achemine vers une annulation probable du festival belge également. A moins qu’une version nouvelle et inventive de l’édition 2020 (consacrée aux artistes locaux et nationaux) ne soit éventuellement envisagée en tenant compte des mesures de confinement toujours appliquées…
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le festival lyonnais des Nuits de Fourvière (F) est annulé pour 2020

Suite aux nouvelles mesures de confinement décrétées par l’Etat français ce 13 avril 2020 pour éviter la poursuite de la propagation du coronavirus Covid-19, les organisateurs du festival des Nuits de Fourvière annulent l’édition 2020 de leur manifestation. Se tenant chaque année à Lyon (F) du 2 juin au 31 juillet, le programme de 2020 comprenait, entre autres, des concerts des chanteu.rs.ses francophones Alain Souchon, Catherine Ringer, Francis Cabrel, Stephan Eicher, Louis Chédid, Philippe Katerine, Vincent Delerm, Oxmo Puccino, Dionysos, Suzane et Pomme. Créé en 1946, le festival des Nuits de Fourvière est l’une des organisations culturelles les plus anciennes de France et, en 2021, l’événement devrait fêter ses 75 ans d’existence. 192.000 spectateurs étaient présents en 2019 pour assister aux différents rendez-vous du festival.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Annulation des Francofolies de Montréal : qu’en sera-t-il des festivals européens de l’été 2020 ?

.
Plus le temps passe et plus les pays européens n’en finissent pas de prolonger les mesures de confinement pour éviter toute propagation (supplémentaire) du coronavirus Covid-19.

.
En ce 10 avril 2020, la question de l’organisation des festivals musicaux de l’été 2020 devient de plus en plus présente dans les esprits malgré une volonté évidente de tous les organisateurs de vouloir conjurer le mauvais sort en retardant le plus possible l’annonce d’une éventuelle annulation. Le déni de la situation sanitaire n’y fera malheureusement pas grand chose et force est de reconnaître que l’annulation des festivals sera sans doute communiquée au cas par cas d’ici quelques jours.
.
Comment, en effet, imaginer que des milliers de personnes se déplacent et se retrouvent en des lieux de festivités alors que toute l’Europe, et le monde, ne seront pas totalement « sortis » de la pandémie qui nous touche ? Comment, aussi, imaginer l’encadrement de ces manifestations par des services de secours et de sécurité qui seront à peine sortis d’une période exceptionnellement très contraignante et fatigante ?
.
Pour les festivals francophones tels que les Francofolies de Montréal initialement proposées du 12 au 20 juin 2020, c’est déjà terminé : l’annonce de l’annulation a été communiquée il y a peu. Et il en est de même pour le Festival d’Eté de Québec prévu en juillet 2020. Alors, pour les Francofolies de La Rochelle (F) et Spa (B) en juillet, peut-on, déjà, imaginer le voyage de dizaines, voire de centaines, de personnes d’un continent à l’autre ? On sait que les sites français et belges font la part belle aux artistes canadiens francophones. Cela peut-il franchement encore être envisagé à la lueur des informations dont on dispose actuellement sur l’évolution de la situation sanitaire ? Rien n’est moins sûr.
.
Il en est évidemment de même pour les festivals qui accueillent artistes et groupes anglo-saxons en provenance de Grande-Bretagne ou des Etats-Unis quand on connaît l’évolution de la propagation du virus dans ces pays aussi.
.
Est-il encore possible aussi, pour les équipes mettant en place les tournées d’artistes d’organiser celles-ci confortablement pour pouvoir les présenter au public au cours de l’été 2020 ? Si cela s’avère réalisable un jour proche, cela pourrait peut-être se traduire par une précipitation qui ne devrait pas être un gage évident de qualité pour les spectacles présentés.
.
Clairement, à la date d’aujourd’hui, 10 avril 2020, il semble donc de plus en plus irréaliste, voire même dangereux, de commencer à imaginer le maintien de l’organisation de ces festivals très populaires et populeux.
.
Et ce n’en déplaise à ceux qui pensent que cela coûtera cher voire même très cher. Pour l’économie et les finances surtout. Pour la culture beaucoup moins, il faut bien l’avouer, quand on connaît les objectifs de certains de ces festivals. Et pour la santé de milliers de festivaliers ?
.
Le festival de musique jazz et folk « Brosella » qui devait se tenir en juillet 2020 à Bruxelles vient d’être l’un des premiers à annoncer son annulation. D’autres vont sans doute suivre…
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le chanteur Christophe en soins intensifs pour soucis respiratoires

Christophe en 2017

La nouvelle est parvenue ce dimanche 29 mars : le chanteur français Christophe a dû être hospitalisé en soins intensifs à Paris pour une insuffisance respiratoire.
Bien entendu, tout le monde pense au coronavirus Covid-19 et si certains l’évoquent comme cause de cette hospitalisation, l’entourage de l’artiste de 74 ans ne l’a pas confirmé.
.
.
.

Tags: , , , , , , , , , , , ,

 Page 1 of 22  1  2  3  4  5 » ...  Last »