Selon BEA Music, la chanson en français se vend bien en Belgique francophone

Stromae a "boosté" les ventes francophones en Belgique

BEA Music, la fédération qui représente les producteurs et distributeurs de musique en Belgique, a publié son baromètre du marché de la musique. Celui-ci mesure le succès des productions locales en fonction, entre autres, du nombre de leurs ventes.

En 2013, le succès commercial des albums d’artistes de la Fédération Wallonie Bruxelles est de 19,03% avec 23 albums classés dans l’Ultratop 200. Et, pour la première fois en quinze ans, trois albums d’artistes belges se retrouvent parmi les dix meilleures ventes de l’année.
« Racine Carrée » de Stromae est sans conteste la meilleure vente album de 2013. « Encore quelques mots d’amour » de Frank Michael se classe en 9e position alors que « Rouge ardent » d’Axelle Red  est 26e.
La langue de Molière reste privilégiée par le public francophone. En effet, le succès des meilleures ventes des albums belges en français (13%) est plus important que celui d’albums belges dans une autre langue (3.56%). Stromae conserve sa première place, suivi dans l’ordre par Frank Michael, Axelle Red, le Grand Jojo, avec son album « Grand Best of » en 42ème position, et Saule, avec « Géant », 47e.
Dans le domaine des CD-singles, les résultats sont meilleurs qu’en 2012. Stromae termine également sur la plus haute marche du podium en classant trois titres parmi les cinq meilleures ventes d’artistes belges : « Papaoutai », « Formidable » et « Tous les mêmes ».
Tous ces chiffres sont rassurants mais il faut bien reconnaître que le succès des artistes locaux en Belgique francophone est loin d’être au niveau de celui des autochtones en Belgique néerlandophone et en France.
Pour BEA Music enfin, il serait temps que les différentes chaînes de radio publiques et privées de la Belgique francophone réagissent en faisant mieux connaître le vivier important d’artistes musicaux qui se trouve sur leur territoire. Et ses responsables insistent aussi sur le rôle des chaînes de télévision qui devraient s’inspirer de l’exemple des « Victoires de la Musique » en France et de la remise des MIA’s en Flandre. Ces deux derniers programmes sont diffusés en prime time. Ce qui n’est pas le cas des « Octaves de la Musique », une remise annuelle de récompenses organisée en Belgique francophone par la société d’auteurs SABAM et le media privé RTL en collaboration avec les médiathèques de Point Culture. Cette dernière soirée n’a en effet jamais été, à ce jour, retransmise en direct à la télévision. Tout au plus en radio sur Bel-RTL, sur internet et, en différé, en version télé découpée et remontée en fin de soirée.
.
.
.