DANIEL LAVOIE : J’écoute la radio

Un nouvel album de Daniel Lavoie est toujours un rendez-vous intéressant. L’un des derniers opus de l’artiste canadien était d’ailleurs une sorte d’ovni qui avait pour titre « Comédies humaines » (2004) et qui ne laissait pas indifférent.
Ici, la démarche est toute autre puisqu’il s’agit d’un « best of » qui revisite une trentaine d’années de carrière qui a connu quelques hauts et bien des bas. Et, pour la faire actuelle, les chansons ont toutes été réenregistrées, certaines l’étant  en duo voire même en trio. Avec des artistes français, belge mais aussi et surtout canadiens.
Si l’on excepte le trio du spectacle musical « Notre-Dame de Paris », « Belle », Daniel Lavoie n’a connu qu’un seul gros hit : « Ils s’aiment » en 1984.
Du coup, même si cet album-ci ne contient pas de chanson nouvelle à part « J’écoute la radio », il restera pour beaucoup une découverte. Et le voyage musical est accrocheur et surtout classieux avec des orchestrations superbes. On entre dans le disque par « Jours de plaine » que l’artiste partage avec la Québécoise Jorane, chanteuse et violoncelliste hors pair. Une plage plus loin, c’est Maurane qui répond à la voix du chanteur du Manitoba dans « Qui sait ». Et les invités suivants sont les Québécois Louis-Jean Cormier, Catherine Major et Martin Léon. Enfin, il y a le trio avec Renaud et Robert Charlebois qui arrive comme la cerise du gâteau, boule qui roule sur le dessert d’un menu qui repaît.
J’insiste donc : voilà une belle façon pour ceux qui ne connaissent pas Daniel Lavoie de pénétrer son univers et de découvrir de fort jolies chansons magnifiquement réorchestrées avec une sensibilité très particulière. Attardez-vous sur « Je voudrais voir New York » : vous ne le regretterez pas.