L’Envol des Cités a atterri ce samedi 9 juin

L’édition 2012 du concours de L’Envol des Cités s’est achevée à La Louvière (B) ce samedi 9 juin sous le splendide chapiteau de la troupe « Arsenic ».
La finale a eu lieu evant plus de 700 personnes qui avaient préalablement réservé leur place gratuite.
Ce sont finalement neuf candidats, au lieu de dix, qui se sont affrontés sur la scène à partir de 19 heures 30. Le rappeur Mess Bass avait en effet dû déclarer forfait pour des raisons de santé.
La totalité des groupes et artistes venaient de la partie francophone de Belgique, et trois sur les neuf, ne prestaient pas en français : Dandy Shoes, Night Howl et Kaptain Oats.
Une soirée d’un bon niveau
La soirée s’ouvrit avec « Sexy Project », un groupe de Charleroi pratiquant une musique  électro pop des années 80 fraîche mais peu originale. Les trois filles et les deux  garçons n’ont pas convaincu malgré de beaux efforts.
Les trois rappeurs et de DJ de « Phaze Armée Collectif » se sont montrés plus entreprenants. Ces quatre musiciens de Pont-à-Celles ont littéralement gonflé la toile du chapiteau d’enthousiasme, de dynamisme, de fougue et de jeunesse.
Le groupe « Canopée » a ensuite emmené les spectateurs dans son superbe univers teinté de  jazz poétique en français. Le public, très réceptif, a plutôt bien accueilli ce projet qui semble être en plein développement.
Quant au trio « Barbarie Boxon », de Bruxelles, il a aussi pu toucher l’assistance par son répertoire étrange, particulier et original qui revendique diverses influences poétiques. Leur prochaine prestation aura lieu lors des demi-finales de la Biennale de la Chanson Française à Ath (B) le vendredi 22 juin.
Avec les « Mâles Propres », de Tournai, le public s’est un peu lâché sur des rythmes ragga et rock proposés en français. Très aboutie, la formation prestera sur le podium des jeunes talents aux Francofolies de Spa (B) le 18 juillet à 15 heures.
Quant au groupe « Clan d’Estime », de Charleroi, il a terminé le passage des candidats en mettant le feu à la salle. Les nombreux musiciens de ce clan coloré ont fait danser les spectateurs sur des airs de reggae et de ska véhiculant des textes signifiants.
Prix du public et du jury
Avec un set aussi accrocheur, c’est donc fort logiquement que « Clan d’Estime » a obtenu le prix du public.
Le prix du jury des professionnels a, lui, été décerné au groupe « Captain Oats ». Ce dernier a surtout surpris par son côté quasi-professionnel qui ne souffre aucune approximation. Même si l’ensemble reflétait moins de spontanéité et de fraîcheur que celui des « pop » « Dandy Shoes » ou des « metal » « Night Howl ».
Pour en savoir plus sur le concours et visionner les photos souvenirs de l’aventure 2011, promenez-vous sur le site internet de « L’Envol des Cités » en CLIQUANT ICI.