Les Octaves de la Musique 2012 ont été décernées

La soirée de remise des 9e Octaves de la Musique s’est déroulée le 28 février 2012 à Louvain-la-Neuve (B). Parmi les catégories proposées, une seule était consacrée à la chanson française. Heureusement, le vainqueur des sections musiques urbaines et l’artiste de l’année chantent aussi en français.

JALI heureux de sa récompense d'artiste de l'année (c) Passion Chanson

La Ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve était bien remplie l’autre soir. Dans le public se mélangeaient des artistes, des producteurs, des journalistes et des invités. Il s’agissait d’assister à la remise des Octaves de la Musique qui sont à la communauté francophone de Belgique ce que sont les Victoires de la Musique à la France… toutes proportions gardées bien entendu.
Après un bel hommage rendu à Paul LOUKA (qui nous a quitté en 2011) par Alec MANSION avec une adaptation personnelle et pudique de Rendez-vous, c’est la catégorie chanson française qui a ouvert la soirée. Devant Stéphanie Crayencour, Sophie Galet, Jali et Vincent Liben, c’est finalement le groupe Le Yeti qui a remporté l’Octave. Cette formation est assurément à suivre depuis que son premier album, L’animal en moi, est sorti il y a quelques mois. Son meneur possède une certaine expérience de la scène puisqu’il fut naguère l’un des membres du groupe Melon Galia dont Samir Barris poursuit une belle carrière de soliste.
Dans le domaine des musiques urbaines, c’est Pablo Andres qui s’est classé 1er devant Dynamic, James Deano, L.E.G. et Veence Hanao. Le métissage rap, hip hop, slam et chanson francophone de ce jeune artiste est assurément plein d’avenir.
Pour ce qui est de l’album de l’année, Le Yéti et le très talentueux Antoine Hénaut n’ont pas fait le poids face à David Bartholomé qui fut aussi récompensé pour son clip.
Enfin, et ce n’est que logique, c’est JALI qui a reçu l’Octave de l’artiste de l’année un an après STROMAE.
Cette soirée, plutôt conviviale et décontractée, à mille lieues des très guindées Victoires françaises, s’est déroulée de manière correcte. Mais on peut tout de même se demander si les très proches catégories pop/rock, musiques urbaines et electro ne dominent pas un peu trop le paysage. D’autant plus qu’à ces catégories s’ajoutent le Prix Emergence de la Médiathèque, le Prix Jeff Bodart de la SABAM (pour PUGGY), le Prix de la Ministre de la Culture (pour STEREO GRAND) et le prix du meilleur clip musical des télévisions locales qui sont tous allés à des artistes d’expression anglaise.
Jacques Duvall
Le grand moment de la soirée fut la remise d’une Octave d’honneur à l’auteur de chansons et interprète Jacques Duvall. Depuis le désormais célèbre Banana Split de LIO en 1979, cet artiste n’a cessé de ravir les chanteurs pour lesquels il a écrit et Alain CHAMFORT n’en fut pas l’un des moindres. Un émouvant hommage lui a été rendu par des amis comme Miam Monster Miam ou encore Sophie Galet.
Les autres récompenses
Pour en savoir plus sur les autres catégories et les artistes primés, cliquez ICI pour vous rendre sur le site internet de la Médiathèque.