Le 24 juillet 2011 aux Francofolies de Spa

Palmarès du Francoff
En fin de matinée, la conférence de presse de clôture proposée par les organisateurs nous a confirmé que l’édition 2011 était très bonne en terme de fréquentation et de qualité artistique. Nous y avons aussi appris le nom des lauréats du concours Francoff 2011. La lauréate est une artiste de la région de Spa qui a pour pseudonyme Labiur et qui propose des chansons en français inspirées du rap et de l’électro. Deux groupes se partagent la seconde place ex-aequo : Monday Morning et Kaer. D’autres artistes ont aussi obtenu diverses récompenses et c’est notamment le cas de Denis K. et Sinus Georges. Rappelons que tous ces chanteurs devraient logiquement se retrouver inclus dans la programmation des Francofolies de Spa en 2012.
Les Ateliers Chanson de Bruxelles
Comme chaque année, les élèves de dernière année de cet atelier ont présenté un florilège de chansons francophones dans le cadre du Salon Bleu du Casino de Spa. Le choix des titres fut plaisant allant de classiques signés Mireille jusqu’à des compositions très actuelles comme celles de Zazie. Mais le clou du spectacle fut assurément le pot-pourri des chansons de cinéma et de comédies musicales. On eut droit aux mélodies des films de Disney (« Blanche-Neige », « Le livre de la jungle »), à « Singin’ in the rain », « Somewhere over the rainbow », « Cabaret » mais aussi « Titanic » ! Un vrai régal de précision et de professionnalisme. Bravo ! Une sacrée bonne cuvée que cette présentation 2011.
Surprenante Maud Lübeck

Maud Lübeck au Salon Bleu de Spa (c) Passion Chanson

Totalement inconnue du public des Francofolies de Spa mais aussi des spectateurs belges en général, Maud Lübeck est une chanteuse parisienne. Elle fut remarquée par les organisateurs des Francofolies de Spa lors d’un concours organisé à Mondorf-les-Bains au Luxembourg. Un concours qu’elle a remporté. En l’espace d’une dizaine de chansons seulement, Maud semble déjà avoir conquis les spectateurs. Même s’il y a encore des aspects à peaufiner dans la maîtrise de la scène, la chanteuse semble être promise à un bel avenir. Sa voix est superbe et les morceaux sont issus d’influences multiples : Françoise Hardy ou Barbara entre autres. Maud Lübeck possède cependant sa personnalité pleine et entière. Dès que vous le pourrez, écoutez « Sur ma balançoire » : vous m’en direz des nouvelles. Espérons seulement que son premier album ne traînera pas à sortir.

Du haut des airs : la finale
Les quatre participantes avaient revêtu leurs plus belles tenues vestimentaires pour proposer une soirée de grande qualité. Au cours de celle-ci, Gérard Auger, dont la salle de spectacle a accueilli le spectacle à Clichy, s’est appliqué à mieux faire connaître les chanteuses en leur posant quelques questions de bon aloi. Chaque artiste a livré au public les 5 chansons que ce dernier avait plébiscité durant les 3 « éliminatoires ». Ici aussi, on retiendra la qualité de ces jeunes interprètes : Stéphanie Lessard (Québec), Charlou Nada (Suisse), Marine A (France) et Géraldine Cozier (Belgique).