Fête nationale et Swiss’Folies aux Francofolies de Spa

En ce 21 juillet 2011, fête nationale belge, la fibre unitariste a été titillée par un grand journal quotidien. Des drapeaux tricolores ont ainsi été distribués à des centaines de personnes qui les ont arborés fièrement sur le site des Francofolies. Toute une symbolique alors que le pays se cherche un gouvernement depuis plus de 400 jours et que l’unité nationale est toujours chancelante.
Mais tout cela nous éloigne des artistes qui ont livré des prestations encore très attrayantes en ce 2e jour des Francos.
Les Francos Juniors
Le Petit Théâtre du Casino de Spa a vibré aux rythmes chauds et frais des « Vaches Aztèques » et de « Mamémo ». Ces deux formations belges pour jeune public n’en sont pas à leur premier passage aux Francos Juniors. Leur expérience scénique est certaine et, dès les premières notes de chaque spectacle, les petits étaient emmenés dans un univers onirique et chatoyant. Dans sa nouvelle formule avec Line qui remplace Martine, « Mamémo » n’a rien perdu de sa superbe. Dans le public, certains parents étaient déjà venus voir Mamémo pendant leur enfance. Ils sont revenus avec leurs enfants : touchant ! Quant aux « Vaches Aztèques », les chansons de leur dernier album « Bouse de là » (jeu de mots !) ont beaucoup plu à un public déjà conquis.
Damien Robitaille

Damien Robitaille sous le Dôme (c) Passion Chanson

Tout droit venu du Canada avec sa taille de bûcheron et sa chemise rouge comme la feuille d’érable du drapeau national, Damien Robitaille a intéressé le public spadois réuni sous le dôme du parc Francofou. Ses chansons entraînantes ont eu un effet très positif sur les spectateurs émerveillés de découvrir, une fois de plus, le talent brut en provenance d’outre Atlantique. Il y eut des ballades, du rock et même quelques pointes de soul. Cette prestation installera sans doute l’artiste parmi ceux avec qui il faudra désormais compter sur scène. Son contact avec le public belge fut excellent et ne demande qu’à s’amplifier. Une tournée française est d’ores et déjà prévue.

Camelia Jordana
La nouvelle pop star française n’a pas remporté un succès de foule identique à celui de Zaz la veille. Il y avait cependant des centaines de personnes qui n’ont pas été déçues par le récital de la jeune chanteuse. Manque de pot : lorsque je suis passé devant la scène, elle interprétait une reprise, assez peu réussie, de « Walk like an Egyptian » des Bangles puis du fameux « I’m sorry » de Brenda Lee. Dommage dans le cadre des « Franco »folies… Mais le reste de son tour de chant devait sans doute être très chouette en français.
Jali au Salon Bleu
La bonne surprise de la journée est venue de la petite salle acoustique où le Rwandais Jali a littéralement « cassé la barraque ». Le public ne s’est pas trompé. Il s’est massé aux portes de la salle une heure avant la représentation. Jali est sympa et ses chansons dégagent une certaine bonhommie même si les thèmes abordés sont parfois sérieux. Porté sur la vague du succès par un premier single intitulé « Espanola », Jali a déjà enregistré toutes les chansons d’un album qui sortira à la mi-octobre 2011. Le titre en sera « Des jours et des lunes ». Composé en majeure partie des mélodies entendues ce 21 juillet à Spa, l’opus sera à coup sûr rapidement l’une des meilleures ventes en Belgique et, sans doute, un peu partout dans la francophonie. Voilà un nouvel artiste efficace et talentueux. N’hésitez pas à le rejoindre là où il se produira : probablement près de chez vous bientôt.
Vincent Baguian et Hugo Renard

Vincent Baguian au Salon Bleu (c) Passion Chanson

Après avoir enregistré quelques albums et une chanson qui le fit connaître il y a quelques années (« Les vélos d’Amsterdam »), Vincent Baguian a écrit les paroles de « Sol en Cirque » et de certaines chansons de l’opéra-rock à succès « Mozart ». Ami de Francis Cabrel et de Zazie, il ressentait néanmoins le besoin de réaliser des concerts avec un concept nouveau alliant son humour légendaire, des chansons et un peu de comédie. C’est donc accompagné par Hugo Renard qu’il s’est présenté au Salon Bleu de Spa ce 21 juillet 2011. Ce duo-duel a déclenché de nombreux rires naturels chez les adultes comme chez les quelques enfants présents. Une belle façon de remettre en question non seulement un répertoire mais aussi d’étaler au grand jour ce que beaucoup considèrent comme des non-dits… tellement pensés tout bas. De l’excellent travail ! Et une mention spéciale pour Hugo qui, malgré une sciatique douloureuse, a parfaitement rempli son rôle de cascadeur improvisé !

Swiss’Folies
Les chanteurs suisses qui sont pourtant nombreux et talentueux sont peut-être ceux qui sont le plus boudés de la Francophonie hors de leur pays. Peut-être n’arrivent-ils pas à se vendre comme le gruyère, l’emmenthal ou encore le chocolat national ? Toujours est-il que, pour réagir à cette situation de carence, une sorte de collectif d’artistes helvétiques s’est constitué sous le nom « Swiss’Folies ». Ces chanteurs qui ont pour nom Noga, Thierry Romanens, Zédrus et Charlou Nada ont donc décidé d’envahir les Francofolies de Spa « par la bande » en occupant principalement les « Bars en Folie ». C’est assurément une bonne idée qui est assortie à la distribution gratuite d’un CD de promotion de plusieurs artistes suisses. Une galette numérique dont j’espère vous parler en détails d’ici peu de temps.