Une première soirée réussie aux Francofolies de Spa 2011

Le programme varié de la première soirée des Francofolies spadoises a fait mouche. Une foule nombreuse a ainsi arpenté les rues de la ville ardennaise pour se rendre aux divers endroits animés ce mercredi 20 juillet 2011.
C’est probablement le parc Francofou qui a, de nouveau, accueilli un maximum de spectateurs lors du concert de Zaz. La chanteuse a livré un set parfait où les succès comme « Je veux » ou « La fée » cotoyaient les titres moins connus de son premier album révélation.

Christophe Maé lors de la conférence de presse (c) passion chanson

Sur la scène Rapsat, c’est Christophe Maé qui a électrisé le public avec des rythmes et des mélodies superbement amplifiées. Une fois de plus, ce concert a prouvé que, sur le même matériel de sonorisation, certains ingénieurs du son pouvaient faire la différence. Pourvu que ça dure ! Le chanteur français a accepté de rencontrer brièvement la presse avant sa prestation. Le sympathique garçon a parlé notamment de ses relations privilégiées avec la Belgique. Des rapports qui l’ont poussé à enregistrer son prochain disque « live » à Forest-National. Les spectacles des 12 et 13 décembre 2010 ont ainsi été captés pour être gravés sur un double CD, « On trace la route », qui sera disponible le 26 septembre 2011. On y retrouvera certains « tubes » du chanteur comme « Dingue », « On s’attache » ou « Je me lâche » avec lequel Christophe Maé a quitté la scène des Francos de Spa mercredi soir. Cette première apparition de l’artiste aux Francofolies de Spa a donc été un véritable succès.
Au Casino
Cette soirée du 20 juillet 2011 fut aussi marquée par les prestations remarquées d’Alix Léone et d’Yves Duteil au Petit Théâtre. L’artiste originaire de Namur a prouvé, dans un set énergique, que l’on devait compter sur elle dans le paysage de la chanson francophone belge. Elle a interprété, notamment, des titres de son dernier album, « C’est là qu’on va ». Humour, sensibilité et charme étaient bien au rendez-vous.
Pour Yves Duteil dont c’était le retour à Spa après avoir dû annuler son concert en 2010 suite à un accident de voiture, le récital fut plutôt caractérisé par la douceur, la tendresse, l’humour et l’amour. Amour des beaux mots mais aussi amour dans son sens le plus global. Accompagné par d’excellents musiciens, le chanteur offrit une belle prestation aux spectateurs dont certains avaient assisté à sa participation au Festival de Spa en 1974 déjà.
La soirée du Salon Bleu afficha aussi « complet » pour les sets de Marie Warnant et David Bartholomé.

Marie Warnant sur scène au Salon Bleu

La chanteuse bruxelloise revisita les titres des deux albums enregistrés jusqu’ici dans une formule acoustique taillée pour le côté intimiste de l’endroit. Les spectateurs passèrent un très beau moment à parfois redécouvrir certaines chansons entendues dans des versions plus « rock » en 2010 sous le dôme du Parc Francofou. Très élégante dans une mini-robe très bien portée, Marie Warnant a trouvé sa place : celle d’une artiste souriante et charmante qui, avec une voix qui se rapproche parfois de celle d’Olivia Ruiz, chante des choses simples, légères et intéressantes.

Quant à David Bartholomé, il a séduit le public avec des mélodies acoustiques qu’il a choisies en fonction de ce nouveau spectacle bien adapté, lui aussi, au Salon Bleu. Les chansons en anglais étaient souvent introduites par un texte d’explication en français. Les spectateurs nombreux, venus surtout pour voir sur scène le leader du groupe Sharko, ont quitté la salle heureux.