FUGAIN en 3 CD et 1 DVD

Ils sont peu nombreux les artistes français à nous tenir la main depuis plus de 40 ans avec des succès qui ont marqué les années 60, 70, 80, 90 et 2000 et très peu de « traversées du désert ». Et avec des textes d’auteurs divers écrits sur leur musique selon les époques.
Il y a Julien Clerc et Michel Fugain.
Le second vient de publier un coffret de 3 disques compacts reprenant 60 chansons et son premier DVD enregistré en public.
Le coffret audio
Pour ce qui est des 3 CD, on y retrouve presque tous les « tubes » de Fugain enregistrés entre 1967 et 2010. Mais on y écoute aussi quelques « perles ». Le choix des morceaux a, paraît-il, été effectué par l’artiste lui-même. Il s’en justifie d’ailleurs dans le livret qui accompagne les disques. On le sait peu affectueux des chiffres et des dates. Alors basta d’une approche chronologique : les titres sont agencés selon un fil conducteur. Et l’idée est bonne car cela permet de se rendre compte que si le compositeur-interprète a su amuser le public avec des mélodies inoubliables, il a aussi enregistré quantité de textes importants. Laissez-moi vous citer « Le chiffon rouge », « Ne m’oublie pas », « Papa », « La bête immonde », « La liberté demandez-là » ou « L’eau qu’on boit ».
C’est de cette manière que l’on peut palper un des talents de Michel Fugain toujours à la recherche d’auteurs qu’il a parfois découverts : Pierre Delanoë, Maurice Vidalin, Michel Jourdan, Brice Homs et Claude Lemesle entre autres.
Il est aussi intéressant de constater que toutes les chansons du coffret figurent dans leurs versions originales et que les dates de création sont toutes mentionnées. On peut ne pas aimer trop les chiffres et les dates mais accepter de les respecter. Bravo Monsieur Michel Fugain. Et merci !
Le DVD en public
Etonnant ! Plus de 40 ans de carrière et un tout premier DVD pour Michel Fugain. Logique là aussi quand on connaît un peu l’artiste. Comment peut-on en effet enfermer dans une galette numérique froide un moment de vie chaleureux comme un spectacle. Comment accepter que le temps s’arrête et soit figé sur un DVD ? Surtout quand on est éternellement tourné vers aujourd’hui et demain. Mais ici aussi le chanteur s’est fait une raison et le choix de la salle parisienne de l’Alhambra a été un des facteurs de sa décision d’enregistrer son plus récent récital.
Ici, il y a 40 chansons qui sont enchaînées rapidement et qui suivent aussi un fil conducteur : celui d’une grande malle aux souvenirs. On pourrait regretter que certaines des chansons soient livrées dans des versions écourtées mais il faut bien reconnaître que cela accroit encore le rythme du concert. Et on arrive vite à la version solo du « Chiffon rouge » qui clôt le rendez-vous. Déjà fini ! C’était bien. On en reprendrait bien un peu… retour au menu principal !
Le coffret des 3 CD et le DVD sont publiés par XIII Bis Records à Paris.
Distribution en Belgique : AMG Records.