Didier Arcq est décédé

Didier Arcq, directeur de la Biennale de la Chanson française  de Bruxelles, est mort ce samedi 27 novembre 2010 d’un arrêt cardiaque.
On peut dire qu’il a consacré sa vie au service des artistes et de la chanson. Il était un personnage haut en couleurs dont l’enthousiasme, les idées, le courage et le délire créatif laisseront un énorme vide dans nos cœurs.  C’est toute la chanson française qui est orpheline aujourd’hui.
Outre la Biennale dont il était l’initiateur, Didier était également à l’origine du rallye « Chantons français ! », du MusicLab et, aussi, d’un spectacle « Brel » qui a tourné dans toute la francophonie. L’artiste fourmillait encore de projets : une Biennale repensée en 2011, un rallye « Chantons français » exporté dans plusieurs villes belges et françaises, l’écriture d’un livre et son spectacle prémonitoirement intitulé « post-mortem ».  Il était surtout, pour nombre d’artistes en Belgique, le grand frère écoutant attentivement et prodiguant des conseils souvent avisés.  Il était enfin et surtout pour beaucoup d’entre nous un  ami. Il restera dans nos mémoires comme un bonhomme qui fait confiance et donne leur chance aux gens en leur permettant d’avancer et de s’épanouir.

Didier Arcq lors de la dernière finale de la Biennale en septembre 2010

Adieu Didier !

(texte rédigé sur base d’un communiqué envoyé ce 29 novembre par Renaud Ziegler, président de la Biennale de la Chanson Française de Bruxelles)